Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Charte du collectif Indymedia Paris

samedi 1er août 2009
impression 1 réaction

Qu’est-ce qu’Indymedia et le réseau indymedia

Selon la charte du réseau, Indymedia est un collectif d’organismes de médias indépendants et de centaines de participantEs à travers le monde, affirmant offrir des informations sans esprit corporatif. Indymedia se considère comme une sorte d’agence de presse collectivement gérée, pour créer des supports de communication radicaux et passionnés. Chaque IMC est un groupe autonome qui a ses propres statuts, contrôle ses propres finances et prend ses propres décisions par ses propres processus.

Indymedia : un outil ouvert pour une information libre

Le réseau IMC est UN et affirme travailler d’une façon militante pour donner la parole à ceux qui veulent changer le monde en l’améliorant et qui doivent faire face à des médias dominants, qui censurent, occultent ou pire, déforment leurs actions. L’objetif du réseau IMC est de faire entendre ceux qui ont fait le choix d’agir pour une humanité plus libre, plus égalitaire, plus fraternelle et pas seulement basée -comme on nous le propose depuis maintenant trois décennies- sur la recherche absolue du profit et de l’argent comme seules « valeurs » possibles pour diriger l’humanité. Indymedia s’efforce d’encourager les individus à créer et à être leurs propres medias, en présentant des reportages indépendants, honnêtes, précis et puissants. Un vague but à long terme serait de stimuler et faciliter le développement de médias aussi indépendants que possible dans le monde entier. CertainEs ont formé leur Indymedia avec un but plus précis : permettre à des personnes de se rendre compte, en devenant des acteurs de l’information, qu’elles peuvent également prendre les commandes d’autres aspects de leur vie, qu’elles laissaient jusqu’à présent aux experts et aux professionnels. Sur un plan plus pratique, certaines personnes, impliquées dans Indymedia, travaillent ou sont bénévoles sur des sites locaux d’informations libres. D’autres encore essaient d’assurer l’accès du public aux reportages et aux articles indépendants. Bien que constitué de non professionnels et de bénévoles, Indymedia publie l’information sous toutes ses formes : textes, sons, photos, radio. Indymedia n’a pas de bureau central et n’a donc ni adresse, ni numéro de téléphone ou de fax. Certains IMCs locaux occupent des lieux de manière permanente ou pas, où ils centralisent l’information et se réunissent. www.indymedia.org

NE HAISSEZ PAS LES MEDIAS SOYEZ VOS PROPRES MEDIAS

Le fonctionnement des collectifs Indymedia :

Le groupe de travail d’un IMC regroupe un collectif d’administrateurs bénévoles. Selon Indymedia, l’accès à ce groupe de travail est ouvert à tou-te-s et fonctionne de façon transparente. Le collectif n’est ni une structure ni une organisation. Il fonctionne de façon horizontale, sans hiérarchie, les décisions étant prises par consensus. Toutes les discussions, les décisions adoptées, les raisons de la cache d’un article, sont accessibles sur les pages prévues à cet effet. Par ses « membres », le collectif désigne les personnes qui approuvent et respectent cette charte, qui participent au projet Indymédia, qui assistent régulièrement aux réunions, et que beaucoup de travail bénévole ne démotive pas. Ces personnes forment un collectif informel ouvert, indépendant de toute organisation ou mouvement social, politique, syndical, associatif ou confessionnel, indépendant de toute doctrine idéologique, philosophique ou politique et de toute école ou mouvement de pensée. Les membres du collectif le sont à titre individuel et en aucune façon au titre de l’appartenance à quelque organisation que ce soit. Indymédia rappelle donc aux contributrices et contributeurs comme à ses membres la nécessité de vérifier leurs sources et de ne pas chercher à travestir, altérer, falsifier ou déformer les propos d’autrui, le contenu ou plus généralement toute information diffusée ou publiée sur les supports d’Indymédia. Les participantEs au réseau Indymedia n’ont pas vocation à l’utiliser comme support de professionnalisation journalistique. Indymedia est un outil au service des luttes et des réflexions politiques ; il doit rester ouvert et accessible à chacun. Celles et ceux qui donnent de leur temps pour assurer son fonctionnement n’en sont ni les propriétaires ni les représentants. Indymédia ne saurait devenir une structure dont certainEs se saisiraient pour devenir une nouvelle forme de spécialistes de l’information.

La charte éditoriale du collectif IMC a été adoptée au consensus.

Le fil d’actualités

Indymedia travaille sur le principe de la publication ouverte (open publishing). C’est un principe essentiel dans le projet d’Indymedia qui permet au public, à des activistes, à des militantEs, de diffuser rapidement les actualités qu’ils et elles recueillent. Le réseau Indymedia et ses sites sont un Web accessible mondialement. Ce réseau d’actualités encourage les gens à devenir leurs propres médias en publiant leurs articles et leurs analyses sur le site afin de se réapproprier leur propre information qui se voit généralement censurée ou occultée dans les médias « mainstreams » ou commerciaux. Selon Indymedia, tout le monde peut publier sur ce réseau, à partir de n’importe quel ordinateur relié à Internet, en cliquant sur la fonction "publier" sur ses sites.

Indymedia se réserve le droit de créer des rubriques sur le site afin d’y ranger les articles publiés ; il n’y a cependant aucun collectif éditorial nommé qui s’en occupe. Un groupe de travail (Newswire working group) a été formé pour garder des traces de ce qui a été publié et effacer les envois en double, les messages commerciaux et tout autre envoi qui ne conviendrait pas aux principales directives éditoriales d’Indymedia : une sorte de modération à posteriori des contributions s’est mise en place pour cacher les articles jugés racistes, fascistes ou sexistes ou contraires aux chartes et aux but des collectifs Indymedia locaux.

Cependant tous les articles qui ne sont pas mis en valeur en première page demeurent accessibles au public à travers l’administration éditoriale. Il en va de même pour les articles refusés par les collectifs : ceux-ci restent visibles sur les sites Indymedia dans les zones "articles cachés" ou "en débat", dont les liens se trouvent sur la page d’ouverture. Promouvant la libre circulation de l’information, Indymedia est donc pour le copyleft. Nous ne reconnaissons donc pas le copyright (comme disait l’autre, la propriété c’est le vol). Cependant, pour des raisons légales, un article sous copyright publié sur le site pourra être retiré à la demande de son auteur.

Par définition, le collectif IMC se prête à la publication d’informations produites par et pour la base, dans un cadre autonome, c’est-à-dire indépendant des structures corporatives, institutionnelles et étatiques. Dans le même ordre d’idée, Indymedia diffuse des informations, réflexions et contenus multimédia à caractère sociopolitique soutenant les luttes populaires, celles des mouvements sociaux ou l’émancipation des peuples et des personnes opprimées, réprimées ou exploitées. Voici quelques exemples des thèmes souvent abordés :

Droits humains (culturels, démocratiques, des femmes, sociaux, du travail, etc.) / Écologie / Féminisme/ Forums sociaux/ Guerre & lutte anti-impérialisme/ Logement social / Droits des Femmes, luttes anti-sexistes et anti-patriarcales/ Luttes homosexuelles et transgenres/ Autogestion / Squatts/ Liberté de LA presse/ Liberté des medias libres et indépendants/ Militantisme/ Mondialisation des marchés et altermondialisme/ Combat contre la Pauvreté/ Lutte contre le racisme, le fascisme, l’antisémitisme/ Lutte contre l’apologie des discriminations/ Lutte contre les idéologies racistes de l’extrême droite/ Luttes anti-répression/ Solidarité internationale/ Santé publique/ Spécisme (discrimination contre les espèces).

La publication ouverte et les principes de la modération

Sur Indymedia, la publication des articles suit les principes de la publication ouverte : chaque individu peut publier un texte qui sera immédiatement placé sur le site.

Le processus de validation des articles est le suivant : une fois envoyée, la contribution est publiée sans délai. Elle est également transmise aux volontaires du collectif chargéEs de vérifier qu’elle respecte les critères cités au paragraphe de la charte éditoriale du collectif.

Indymedia s’oppose formellement à toute forme de censure. Cependant, nous avons décidé de refuser les types de contributions (articles, commentaires, dates dans l’agenda) suivantes :

- En ce qui concerne les publications obscures, le collectif se réserve le droit de les supprimer de l’espace public. Le contributeur sera invité à reformuler son texte.
- Les messages, articles de propagande provenant d’organisations religieuses intégristes, d’organisations d’extrême droite, des articles venant ou présentant des liens vers des sites d’extrême droite dans un but de propagande (apologétique), des articles provenant de sites prosélytes, religieux ou intégristes, et des articles théologiques ou mystiques.
- Les messages à caractère ségrégationniste, negationiste, révisioniste, patriarcal,antisémite, homophobe, raciste, sexiste, des amalgames négationistes ou révisionnistes, des appels au lynchage ou au meurtre.
- Les appels au vote, les appels électoralistes et les publicités politiques pour des organisations et des partis politiques dominants.
- Les propos diffamatoires (i.e. infondés et non argumentés), ou usurpant l’identité et les pseudos de contributeurs réguliers dans un but d’insultes ou d’invectives, de manipulation et de falsification de l’information.
- Les photos de manifestantEs ou d’activistes non floutées. Indymedia approuve totalement le droit fondamental des militantEs, des activistes et des manifestantEs a ne pas êtres photographiéEs et à ne pas voir leur image diffusées sur le net.
- Des publicités pour des sociétés commerciales quelles qu’elles soient, ou renvoyant vers des sites commerciaux dans un but principalement commercial.
- Les articles ou copiés collés sous copyright provenant de la presse ou de médias mainstreams (Indymedia est formellement contre le copyright).
- Les messages sans aucun rapport avec le contenu du projet Indymedia, les messages illisibles ou incompréhensibles, les délires mystiques, conspirationistes, complotistes etc...
- Des éléments sans rapport avec l’objet du collectif IMC local.

Les commentaires

Les commentaires servent à apporter un complément d’information.
Les commentaires exposant des éléments du même type que ceux cités plus haut (voir la modération des articles) seront effacés. Les commentaires pouvant êtres refusés seront ceux véhiculant des propos racistes, antisémites, sexistes, homohobes, négationnistes, diffamatoires ou insultants envers des commentateur-trices ou contributeur-trices régulierEs. Des commentaires hors-sujet, d’invectives ou d’insultes pourront êtres supprimés et ne décourageront pas le débat des contributions.

Dans la mesure du possible, le collectif s’efforcera de préserver l’anonymat des utilisateurs et utilisatrices du site. Dans l’éventualité où une contribution dévoilerait explicitement l’identité ou les adresses de personnes ou d’activistes, elle sera immédiatement supprimée.

A propos des photos publiées sur le site

Concernant les Photos publiées sur le site, ne serons pas acceptées les photos non floutées de participantEs, de militantEs ou d’activistes lors d’actions ou de manifestations, car nous considérons qu’elles ne respectent pas le droit de ceux et celles-ci à n’être ni filméEs ni photographiéEs.

De plus, les photos diffusées sur ce site et ailleurs sont accessibles à tou-te-s y compris à l’extrême droite. Il est donc important de protéger les personnes qui participent aux actions que vous photographiez, si vous décidez de prendre des photos et si elles l’acceptent.

Pour faire des modifications sur une photo, il vous faut utiliser un logiciel libre de retouche d’image. Nous vous conseillons Gimp.

Copwatch et violence policéres

Les copwatchers américains et anglais nous montrent, généralement des images photos ou vidéos de policiers en uniformes ou en civil commettant des violences ou des abus de pouvoir contre des manifestant-es ou des personnes dont on contrôle les papiers d’identité généralement de manières discriminatoires

Aussi nous ne voyons pas l’intérêt de publier des articles présentant des « civils » ou des policier en uniforme quand ils sont « statiques » sur la voie publique, ou que ces civils ou ces policiers en question ne font rien contre des manifestant-es, ou quand ils ne s’en prennent pas par exemple aux sans papiers ou à des populations discriminées (lors de rafles ou de contrôle d’identité)

Nous ne nous opposerons par contre jamais a la publication de vidéos et de photos d’articles « copwatch » nous montrant des violences policières contre des manifestant-es, des expulsions violentes de squatt où procédant à des contrôles d’identité abusif, ou à des rafles de sans papiers par exemple , a condition toutefois que Conformément a notre charte que les photos des personnes arrêtées ou contrôlées soient bien évidement floutées par respect du droit des activistes a ne pas être filmés ou photographiés

Tout les articles copwatch ne répondant pas a ce rajout dans notre charte seront donc refusés ou mis en débat jusqu’à décision finale des moderateurices

Politique de confidentialité

Le site est hébergé par une serveuse du réseau mondial Indymedia.

Le réseau s’organise pour défendre la confidentialité et la vie privée de ses utilisateurs et leur anonymat.

Un certain nombre de groupes ne maintiennent pas de journal (log) des connexions ou des adresses IP des contributions.

Le réseau Indymedia a déjà subi plusieurs répressions portant à l’intégrité de certains serveurs et a déjà contre-attaqué avec succès. en relation avec l’Electronic Frontier Foundation (EFF)

Anonymat et vie privée :

Dans la mesure du possible, méfiez vous de l’ordinateur que vous utilisez (sur votre lieu de travail par exemple...).

Le logiciel Tor permet un bon niveau d’anonymat sans le garantir totalement.
http://www.torproject.org

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.