Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

COPWATCH : Mise à execution de nos avertissements

dimanche 24 février 2013
impression 0 réaction

A lire surhttps://copwatchnord-idf.info/?q=node/191

Ce samedi 23 février 2013, nous avions prevenu que nous agirions en cas de tout appel à la violence, la haine, la révolte et à la vengeance suite à la mort de deux policiers de la BAC 75N. Nous constatons que plusieurs dizaines de fonctionnaires de police se lachent litteralement sur les réseaux sociaux. On assiste à un défoulement reactionaire de termes des plus abjects. Manuel Valls constatera une fois de plus que le devoir de reserve et le respect n’existe pas dans la police nationale.

Capture d’écran d’une conversation extraite du groupe facebook d’alliance.

Nous avons donc entrepris le ramassage des identités de tous les policiers tenant des propos extrêmes. Nous rappelons que pour nous, les réseaux sociaux sont une mine de renseignements quand à la personnalité, les goûts et opinions politiques permettant par la suite de créer un profil comportemental afin d’informer le plus grand nombre des agissements des fonctionnaires de police.

Nous tenons aussi à prévenir les fonctionnaires qu’il ne sert à rien de changer son identité facebook par un pseudonyme. Nous sommes dans la capacité de retrouver la véritable identité (voir ci-après).

Après "La taubira, connasse", "Taubira l’ordure".

Depuis plusieurs jours, nous constatons également que des policiers insultent Christiane Taubira suite à ses propositions sur la prison. Bien entendu, il nous est complètement égal que police et justice s’insultent, ces deux branches du pouvoir s’entendant parfaitement lorsqu’il s’agit de mettre en prison pour les motifs les plus futiles.

En realité, on s’est souvenu de l’affaire des mails coquins envoyés à Rachida Dati en 2010 suite à son lapsus sur l’inflation. Une personne avait été interpellée au petit matin chez elle, son domicile perquisitionné, son ordinateur saisi avec en prime 24h de garde à vue. Elle fut par la suite condamnée à 100 euros avec sursis pour outrage à personne dépositaire de l’autorité publique.

Ici, c’est le second policier qui insulte la ministre de la justice. Nul doute qu’il n’aura pas à subir ce qu’une simple personne pourrait endurer pour un outrage. : sa fonction le protège, Il peut dormir tranquillement

On a quand même decidé de remonter jusqu’à son identité. Derrière le pseudonyme "rémi encagoulé", se cache le policier Rémi Bourcereau exerçant en île de France. Nous y avons ajouté sa photo.

Propos tenu par le fonctionnaire de police Rémi Bourcereau sur le facebook d’Alliance

Rémi Bourcereau

Une fois de plus, les circulaires internes de la DCSP sur le respect du devoir de reserve auront fait grandement murir l’esprit intellectuel de nos chers policiers.

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours
CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.