Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Stella, 20 ans, menace pour l’intérêt fondamental de la société française

dimanche 24 février 2013
impression 0 réaction

Stella est une jolie jeune femme brune aux yeux verts. Lorsqu’elle sourit, c’est comme un rayon de soleil qui réchauffe le cœur, la grisaille environnante se dissipe et on oublie tout. Pour quelques dizaines d’euros, elle emmène les hommes au paradis. Elle a 20 ans, sans domicile et sans ressource, elle se prostitue pour survivre.

Début février, la police embarque la jeune femme et lui dresse un procès-verbal de notification d’un rappel à la loi. Le PV lui reproche d’avoir commis l’infraction suivante : « racolage public, en l’espèce se livrer à la prostitution sur la voie publique ». L’officier de police judiciaire n’ignore probablement pas qu’en France, la prostitution n’est pas réprimée par la loi, le racolage, si. Alors il accole le terme de racolage qui lui permet de se positionner dans la course au chiffre. En outre, le PV précise que l’infraction a été commise pendant 14 jours ! Du jour J à 09 heures 00 minute à 14 jours plus tard, 09 heures et 10 minutes … Stella n’est pas une femme, c’est une machine. Pendant 14 jours et 14 nuits, selon la police, elle a enchaîné le racolage et les passes sans s’arrêter. Stella est aussi une magicienne, une sorte de prostituée furtive et invisible. Elle s’est livrée à la prostitution pendant 14 jours « sur la voie publique ». On imagine les scènes. On cherche vainement dans le PV des faits d’exhibitionnisme. Rien. Il n’y a que les policiers qui l’ont vu se prostituer à même le trottoir. Même les clients eux, n’y ont vu que du feu. Stella aurait pu ressortir de sa garde à vue et aller se reposer après une nuit éprouvante. Mais non, on est en France socialiste. Il faut absolument flatter l’électorat raciste et les ambitions politiques du ministre de l’intérieur, l’un et l’autre étant profondément liés. Alors, dans la foulée du PV de rappel à la loi, la police rédige une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français). Sur quelle base ? Attendez, on va bien en trouver une… Lisez bien, c’est ahurissant.

« Considérant que l’intéressée à fait l’objet d’un rappel à la loi pour des faits de prostitution sur la voie publique… Considérant que son comportement constitue bien une menace réelle, actuelle et suffisamment grave pour l’intérêt fondamental de la société française… »

Oui, vous avez bien lu. Une jeune femme de 20 ans qui se prostitue constitue une menace réelle, actuelle et grave pour l’intérêt fondamental de la société française !!! La mauvaise blague de la préfecture ne s’arrête pas là. Selon l’article L.511-3-1 du Ceseda (code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile), l’étranger dispose d’un délai, qui, « sauf urgence », ne peut être inférieur à 30 jours pour quitter le territoire français. Mais par pour Stella. Stella est une bombe. Il suffit de la regarder pour s’en rendre compte. Les policiers l’ont bien compris. Ainsi, ils précisent : « Considérant eu égard à la gravité des faits commis qu’il y a urgence à éloigner l’intéressée du territoire français… ». L’OQTF est donc une OQTF sans délai de départ volontaire, Stella est conduite directement au centre de rétention pour être expulsée par le premier avion venu. Si quelqu’un en doutait, Manuel Valls est beaucoup plus fort que ses prédécesseurs car il a découvert une nouvelle forme de terrorisme. Après les terroristes de Tarnac, les terroristes islamistes voilées, voici les terroristes prostituées dénudées. Tremblez, petits moutons. Le terrorisme est partout. Tremblez et ne pensez surtout pas au chômage, aux usines qui ferment une à une, au déficit abyssal et à l’incapacité de ce gouvernement à résoudre la crise qui traverse le pays. Tremblez et surtout, ne pensez à rien d’autre.

La chasse aux prostituées n’est pas une nouveauté, c’est même une des priorités du gouvernement socialiste. En juin 2012, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits de la Femme (ne rigolez pas) et porte-parole du gouvernement déclare : « Mon objectif, comme celui du gouvernement, c’est de voir la prostitution disparaître » (1) Pour masquer son incapacité à combattre la prostitution, le gouvernement a choisi de combattre les prostituées. La chasse aux étrangers n’est pas une nouveauté non plus, c’est même une des priorités du gouvernement socialiste. Or, selon un rapport de l’assemblée nationale du 13 avril 2011, 80% des prostituées sont d’origine étrangère. (2) Vous avez compris la manipulation ? En pourchassant les prostituées, le gouvernement socialiste fait d’une pierre deux coups. Il tente de faire disparaître la prostitution, et dans le même temps, il fait disparaître les étrangères. Si il faut pour cela que des policiers détournent le code pénal, peut importe, si il faut pour cela que des préfets détournent le code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile peut importe. Si il faut pour cela violer les conventions internationales et en particulier l’article 5.1 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme (3), peut importe. Du chiffre, encore du chiffre, toujours du chiffre.

Une jeune femme de 20 ans qui se prostitue est donc devenue en 2013 une menace pour l’intérêt fondamental de la société française. En lisant cela, on ne peut s’empêcher de se demander ce qui constitue réellement l’intérêt fondamental de notre pays.

Pauvre France…

(1) http://www.lejdd.fr/Societe/Actuali... (2) http://www.assemblee-nationale.fr/1... (3) http://www.echr.coe.int/ECHR/Homepa...

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours
CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.