Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Contre l’installation d’une antenne-relais Free au dessus de deux écoles à Paris

samedi 23 février 2013
impression 1 réaction

Nous refusons l’installation d’une antenne-relais Free de téléphonie mobile à côté des écoles élémentaire et maternelle 109-111 avenue Parmentier à Paris !

Aidez-nous !

Parents d’élèves des écoles élémentaire et maternelle du 109/111 avenue Parmentier (75011), nous avons découvert fin novembre 2012 la prochaine installation d’une antenne-relais Free de 23 mètres au 107 avenue Parmentier. Mitoyenne des écoles élémentaire et maternelle, la classe de CE1B se trouve par exemple à 5 à 7 mètres de cette future antenne qui serait placée au dessus de 500 enfants de 3 à 10 ans. À ce jour, le projet n’a fait l’objet d’aucune concertation.

Les ondes de ces antennes ont pourtant un impact certain sur le vivant. De nombreuses études démontrent en effet leur nocivité sur nos organismes : perturbation du sommeil, altération des capacités cognitives, augmentation de la pression artérielle, perturbation du système immunitaire, rupture des brins d’ADN, augmentation des risques de tumeurs et de cancers (l’OMS a récemment classé les ondes de téléphonie mobile comme potentiellement cancérigènes, pour plus d’information voir sur les sites Web : http://www.priartem.fr - http://www.robindestoits.org).

Face à ces risques, chacun s’accorde à reconnaître la vulnérabilité toute particulière des enfants. Le principe de précaution nous impose de refuser l’installation de cette antenne à côté d’écoles afin de ne pas mettre en danger la santé des enfants, des personnels des écoles et des riverains.

Il y a urgence à agir car les travaux d’installation pourraient commencer au mois de mars.

Nous avons interpellé les élus depuis le 26 novembre. Nous avons également contacté les ministres, députés et sénateurs intéressés, ainsi que les maires des arrondissements. Nous demandons à être reçus et entendus par la Mairie de Paris.

L’installation d’antennes-relais à côté de lieux dits "sensibles" (crèches, écoles…) - bien que tristement banale au vu du nombre de collectifs existants dans la France entière - revêt pourtant un caractère très important. De l’avis même des élus et opérateurs qui ne manquent pas de rappeler dans la presse combien il est important de prendre en compte les préoccupations des riverains.

- Aujourd’hui, la Mairie de Paris se réfugie derrière la Charte de téléphonie mobile, qui autorise des expositions jusqu’à 5 volt/m et 7 volt/m, et qui a déjà soulevé l’ire de certains élus déçus (le conseil de l’Europe enjoint aux gouvernements de l’union européenne d’établir une réglementation à 0,6 volt/mètres). La situation française est scandaleuse.

L’actualité nous livre des exemples chaque jour : l’appel des médecins allemands 10 ans après l’appel de Fribourg, les arrêts des cours européennes, la naissance en janvier prochain de l’organisme Ondesparif et les réclamations récentes des eurodéputés pour l’adoption d’une législation européenne pour informer les consommateurs des risques de tumeurs au cerveau en cas d’utilisation intensive du téléphone portable, ne font que confirmer que le principe de précaution est plus que jamais de mise !

Parents d’élèves, enseignants, directeurs d’établissement, personnels des écoles, syndicats, élus et riverains, nous avons besoin de votre aide pour protéger la santé et la vie des enfants, il ne doit pas y avoir d’antenne-relais à proximité d’écoles !

Aidez-nous, soyez nombreux à nous rejoindre, signez la pétition !

Nous REFUSONS l’installation de cette antenne, nous refusons cette mise en danger d’autrui pour nos 500 enfants !

Collectif les parents d’élèves Parmentier,
membre de l’association nationale PRIARTEM,
membre de l’association nationale Robin des Toits.

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

  • Sachez que le patron de Belgacom (principal opérateur téléphonique en Belgique) se protège un maximum des ondes émises par ces antennes-relais. Serait-il mieux informé que nous sur les dangers encourus par toute la population mondiale ? S’agit-il du prochain scandale sanitaire ? Patience, l’expérience arrive bientôt à terme et les cobayes, c’est nous !!!

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.