Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Appel à rassemblement pour Georges Abdallah

mercredi 20 février 2013
impression 0 réaction

Notes de modération

Mise en débat présence dans cet appels d’orgas ayant organisé des conférences avec des proches collaborateurs de Miche Collon


A l’appel du Secours Rouge International une journée de mobilisation est organisée à l’échelle européenne pour exiger la libération de Georges Abdallah. Nous nous s’associons en appelant à se rassembler devant le siège du Parti Socialiste à Paris.

Le 21 novembre dernier, la justice française ordonnait sa remise en liberté (assortie d’une expulsion) après plus de 28 années passées en détention. Mais depuis c’est le blocage de la part du pouvoir sur injonction directe des Etats Unis d’exiger que le camarade ne soit jamais libérer.

Pour nous, soutenir la libération de Georges Abdallah est une cause essentielle dans la lutte contre l’impérialisme français. Partout la force de frappe de cet impérialisme sévit comme nous l’avons récemment constaté en Afrique subsaharienne. C’est à dire que sous prétexte d’aider un peuple en détresse il s’agit en réalité de sécuriser et d’élargir les intérêts économiques de l’état français et de ses entreprises comme Areva. Et l’Afrique est riche de ce type de pillage, de coup d’état et d’assassinat de militant progressiste comme Patrice Lumumba ou Mehdi Ben Barka. Le PS est revenu au pouvoir en mai dernier. Ses positionnements ne doivent rien au hasard car ils sont en droite ligne historique de la sociale démocratie guerrière et criminelle. De 1914 aux interventions sanguinaires à Madagascar, au Maroc ou en Tunisie en passant par les guerres du Rif et d’Algérie, c’est une trainée sanglante qui émane son parcours. Partout des milliers de mort. Soutenir le colonialisme passe aussi par soutenir les colonisateurs comme les sionistes. Depuis 1948, plus cinq cent villages palestiniens détruits, des millions de refugiés, des milliers de prisonniers et toujours ce soutien indéfectible des impérialistes français. Comme le démontre le crime du gouvernement français d’avoir transmis l’arme nucléaire à l’entité sioniste. Lorsque la guerre civile libanaise éclate et que les invasions sionistes débutent, aucune réaction de ce pays et de « la communauté internationale ». A Beyrouth comme ailleurs au Liban, ce sont des massacres à la chaine comme à Sabra et à Chatila et là aussi jamais personne ne sera condamné ou extradé. Pas même lorsque se produit les bombardements terroristes contre le camp de l’ONU dans la ville martyre de Canaa en 1996 et en 2006. Pas de CPI ou de sanction également après les attaques contre Gaza en 2008-2009 et en 2012.

La solidarité pour la libération de Georges Abdallah prend de l’ampleur depuis quelques années sous la forme d’un mouvement de soutien populaire. Cependant pour nous, il ne sert à rien de faire appel aux représentants de la démocratie bourgeoise pour une hypothétique pression. Cette démarche est fausse et réformiste. De même de faire appel à un gouvernement libanais complément discrédité par la corruption. Comment aussi pactisé au Liban avec des groupes réactionnaires et obscurantistes ou avec à un ministre de l’intérieur de droite est prétende être progressiste. C’est une posture mensongère. Ces personnes s’excluent d’elles mêmes du mouvement progressiste et communiste en devenant des agents conscients ou pas de la bourgeoisie libanaise et française. Là-dessus il faut être intransigeant.

Georges Abdallah est l’otage des puissances impérialistes qui monnaye toujours sa reddition politique contre sa libération. Seule une résistance populaire organisée peut créer un rapport de force conséquent avec l’état français et ses agents libanais. La mobilisation du 27 février doit justement permettre de dénoncer les puissances impérialistes qui sèment guerres et chaos dans le monde. En première ligne la France qui en plus de maintenir notre camarade en prison est une puissance impérialiste souvent négligée par le mouvement anti-impérialiste.

Premiers signataires : Association Générale des Etudiants de Nanterre (AGEN), Comité anti impérialiste, Secours Rouge International, Secours Rouge Arabe, SRI Baoina,…

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours
CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.