Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Violence policière, Grèce

dimanche 3 février 2013
impression 1 réaction

Hier la police grecque a arrêté quatre personnes sous accusation d’avoir volé une banque, au Nord Ouest de la Grèce à Kozani. La police a fait l’erreur de publier les photos retouchées de détenus torturés, et leurs noms. Les arrêtés étaient gravent battus par la la police de cette région avant d’être transférés à l’administration centrale d’Athènes G.A.D.A.

Dans en temps crucial de l’état grec où Babis Vovos (Vinci à l’échelle grec) est accusé d’avoir volé 1.009.666,11 euros par l’état, quatre gens de moins de 25 ans sont gravement blessé par la police sous l’accusation d’avoir volé une banque. Parallèlement à cela, le 17 Janvier 2013 à Athènes, deux membres de l’aube dorée ont tué brutalement, un immigrant d’origine pakistanaise, Sachtzat Loukman, qui a été poignardé mortellement. La police n’a jamais publié les noms de tueurs.

En ce qui concerne l’un des arrêtés, Andreas Dimitrios Mpourzoukos :

Après avoir contacté la famille on est en position de vous informer sur les points suivants :

Depuis Samedi 2 février (pendant la nuit) les arrêtés ont été amenés au bâtiment central de la police d’Athènes.

Aujourd’hui matin, c’est le premier jour, après les refus constant de la police, que les avocats et les parents ont pu avoir contact avec leurs enfants. Ils ont eu 15 minutes pour parler au 12ème étage du bâtiment. Pendant ceux 15’ Dimitrios, était menotté par une main sur le coté de la chaise. Il nous a informé qu’à Kozani où il a été placé en détention il était menotté dans le dos, cagoulé et que la police l’a obligé à se mettre à genoux .Ils l’ont en suite battu pendant quatre heures sur la tête, le visage et le ventre. Ses cheveux étaient arrachés par force. Cela s’est passé sans aucune résistance de sa part. La police l’a également vulgairement menacé et insulté. Les conséquences de ces tortures sont les suivants : sang dans l’urine, de graves vertiges, maux de tête, des gonflements sur tout son visage, hématomes graves sur les deux yeux, des contusions et ecchymoses sur tout le corps.

Ses parents signalent que son visage et sa voix sont à peine reconnaissables, déformées par les coups à la tête et à la mâchoire.

Cela fait 3 jours qu’il boit que de l’eau minérale : la police a interdit aux familles d’apporter de la nourriture et du jus.

Tout ce qui précède n’est pas publié dans le but de victimiser les détenus, mais afin de faire connaître les tortures et la violence « légal » des mécanismes de l’état grec. Malgré tout Dimitrios reste fort, imposant et son moral solide.

Photos et article en français, vidéo : http://www.okeanews.fr/grece-la-pol...

Texte en grec et traduit en anglais : https://athens.indymedia.org/front....

Texte de sa mère en grec - docteur en urgence- sur la situation actuelle de son fils : https://athens.indymedia.org/front....

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.