Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Manifestation nationale des salarié-es de Virgin et de leurs soutiens

lundi 28 janvier 2013
impression 1 réaction

A partir de 13 heures pour partir du quartier des Champs-Elysées vers le siège de Butler.

Lundi 14 janvier, saisi par Virgin, le tribunal de Commerce de Paris a décidé d’une période d’observation dont il a fixé le début au 30 septembre. Il a désigné un administrateur pour « assister » la direction actuelle de l’entreprise. Qu’est-ce que cette période d’observation ?

C’est une période pendant laquelle l’entreprise est « protégée » de ses créanciers. Les dettes qui existaient au 14 janvier sont gelées jusqu’à la fin de la procédure, ce qui permet à Virgin de consacrer ses liquidités à « faire tourner la boutique ». Pourquoi le juge a-t-il fixé le début de la période au 30 septembre 2012 ?

De cette manière, les loyers non payés par Virgin ne sont pas immédiatement exigibles, ni les dettes fournisseurs. C’est un choix du juge qui met la direction et Butler sous pression : leur responsabilité pénale pourrait être engagée pour n’avoir déclaré la cessation de paiement que tardivement. Faut-il s’alarmer de la fin prochaine de la période d’observation ?

La période d’observation est habituellement de 3 à 6 mois. En avoir daté le début au 30 septembre aurait pu impliquer qu’elle se termine le 1 avril, voire avant, mais le juge a fixé sa fin au 30 avril. En ce qui concerne l’audience intermédiaire fixée le 21 mars, ce n’est pas une date couperet ! Il y a toujours de telles audiences au cours de ta période d’observation. De plus, il est habituel que la période d’observation soit prolongée. Si l’entreprise venait à s’effondrer, le juge pourrait prononcer la liquidation à n’importe quel moment. Quel doit être notre rôle ?

Rien n’est joué pour le moment et la solution définitive sera le résultat d’un rapport de forces entre les salariés, Virgin, Butler, l’administrateur, les pouvoirs publics et le tribunal de commerce. À nous de rester mobilisés, dans tous les magasins, pour que nos demandes aboutissent : nous voulons un repreneur qui investisse dans l’entreprise pour la relancer, la repositionner et lui rendre un avenir en conservant le maximum de salariés et de magasins. Nous voulons aussi que Butler mette la main au portefeuille pour payer les conséquences sociales de sa politique désastreuse. Comment faire ?

Nous devons faire parler de nous aussi souvent que possible et faire respecter nos choix. Les salariés de chaque magasin doivent prendre les initiatives nécessaires auprès des clients, des habitants et des élus locaux. Nous devons également tous participer à des initiatives nationales pour obliger le gouvernement, le tribunal, Butler et Virgin à donner satisfaction à nos revendications. Nous devons donc tous participer à ia manifestation du 29 janvier à Paris qui se rassemblera à partir de 13 heures pour partir du quartier des Champs-Elysées vers le siège de Butler. Des moyens de transport seront organisés pour l’occasion, pour que tout le monde puisse se déplacer.

Virgin vivra ! Butler paiera !

Manifestation nationale des salarié-es de Virgin et de leurs soutiens - Paris et de leurs soutiens

Intersyndicale CFTC-CGC-CGT-FO-SUD

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.