Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Que créve le néo-colonialisme

vendredi 25 janvier 2013
impression 2 réactions

Communiqué du groupe région parisienne du réseau des Communistes Libertaires Autonomes-

PDF - 54.9 ko

QUE CREVE LE NEO-COLONIALISME

* PAS DE GUERRE ENTRE LES PEUPLE, PAS DE PAIX ENTRE LES CLASSES*

Ne se souciant jusque-là des Maliens que pour les enfermer en camp de rétention et les expulser, l’Etat français déploie maintenant violente propagande de guerre et troupes pour sauvegarder son influence néo-coloniale et ses intérêts impérialistes au Mali.

Ne pouvant tolérer la perte de contrôle des mines d’uranium et des gisements d’or au Nord-Mali par différentes factions rebelles armées pour la plupart par ses propres services, la France, comme tous les Etats impérialistes, se veut sauveur d’une situation qu’elle a elle-même suscitée.

Comme à chaque fois dans la gestion de son influence néo-coloniale en Afrique, le capitalisme français a forcé le recours à l’intervention militaire, utilise la médiatisation de la campagne comme vitrine publicitaire de son énorme marché de commerce d’armes, créé le conflit intérieur sur le territoire en étant derrière chaque force qui s’affronte, recycle son éternelle quête civilisatrice, agite un pantin islamo-terroriste qu’il a lui-même entretenu, relance l’islamophobie et le racisme populaire, justifie les coupes sociales et la hausse des impôts pour l’effort de guerre, redore le blason dégueulasse de la démocratie occidentale, maintient les peuples africains dans la terreur néo-coloniale en les forçant à dire merci, envoie se faire tuer de jeunes gens pour beaucoup sans diplômes qui fuient le chômage.

Nous déclarons la guerre à la guerre impérialiste, au néo-colonialisme intérieur et extérieur, donc nous déclarons la guerre au capitalisme prédateur.

- Communistes Libertaires Autonomes/groupe région parisienne

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

  • Que créve le néo-colonialisme 25 janvier 2013 12:51

    Il est complètement faux d’écrire que l’Etat français n’a pas pu "tolérer la perte de contrôle des mines d’uranium et des gisements d’or au Nord-Mali par différentes factions rebelles armées pour la plupart par ses propres services" :

    1) Il n’y a ni "mines d’uranium" ni "gisements d’or" dans "l’Azawad" (c’est confondre avec la région de Kayes, où de l’or et de l’uranium ont été découverts - à Faléa notamment - mais qui n’est jamais tombée aux mains d’aucune "faction rebelle")

    2) Quelles "factions rebelles" auraient-elles été "armées" par les "services" français ? AQMI ? Le MNLA ? Ansar-Dine ? Et comment ? Et pourquoi ? (c’est confondre les "services" français avec les "services" algériens, dont AQMI a toujours été une émanation directe)

    Informez-vous avant de raconter n’importe quoi, camarades !

  • Que créve le néo-colonialisme 26 janvier 2013 10:44

    Les grilles de lecture anti-impérialiste et néo-colonialiste qui fleurissent en ce moment sur la guerre au Mali portent en fait en elle même beaucoup de condescendance : heureusement que l’extrême gauche française et le anars sont la pour expliquer aux maliens naïfs ce qui est bon pour eux (alors qu’eux soutiennent dans leur grande majorité l’intervention française, et ce n’est pas de la propagande). Non seulement elles font preuves d’une certaine ignorance des intérêts économiques en jeux (bien qu’il y en ait), mais surtout elles portent un déni des dynamiques politiques locales, ou les maliens ne seraient que des pions manipulés depuis les salons parisiens. Enfin, ce n’est pas parce qu’il y a de l’islamophobie en France qu’il faut nier le caractère abject d’AQMI/MUJAO/ANSAR Dine (il ne s’agit pas seulement de "pantin islamo-terroriste") : ces gens la sont tout autant nos ennemis que les grenouilles de bénitier intégristes, mais encore le système capitaliste

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.