Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Répression massive de la ré-occupation de Villa Amalias (squat à Athènes)

mercredi 9 janvier 2013
impression 1 réaction

Aujourd’hui, mercredi 9/1 au matin 100 camarades ont ré-occupé Villa Amalias, squat opérant en tant qu’espace politique et social ouvert depuis 22 ans au centre d’Athènes. La police sur le principe de zéro tolérance et mettant à l’oeuvre les directives nazis du gouvernement et du capital (représenté ici par le maire d’Athènes, Kaminis) ont expulsé à nouveau les squatteurs et les ont emmenés au quartier général de la police (GADA). En même temps, 40 camarades solidaires ont été aussi interpellés pour l’occupation symbolique des bureaux du troisième parti au pouvoir (Gauche Démocratique - DIMAR). Des assemblées ont eu lieu depuis résultant à des manifs spontanées au centre d’Athènes vers GADA et vers le ministère des finances où se trouverait ce matin le premier ministre. D’autres assemblées et manifs sont prévues aujourd’hui.

La répression massive d’aujourd’hui rentre dans le projet principal que se sont fixées les autorités ces derniers mois, à savoir débarrasser le centre ville de tout pôle de résistance qui promeut l’autogestion et qui répond à la crise en proposant aux habitants des quartiers, les plus touchés par la pauvreté et par les attaques des néo-nazis, des modes solidaires de vie commune. Dans ce but, on attaque les squats et les infrastructures que ces derniers hébergent, notamment Villa Amalias où se tenait une unité d’impression, le squat dans l’université d’études économiques (ASOEE) qui a été évacué le 28/12 et d’où la police a expulsé la station de radio 98fm, radio de contre-information du mouvement anti-autoritaire. Ainsi, croient-ils arrêter la présence active dans le centre-ville de personnes et de collectifs qui contribuent à la vie sociale (assemblées de quartiers, cuisines collectives, garderies d’enfants, bibliothèques, théâtre, projections, etc) et qui résistent contre l’imposition d’une vie plastique et sidérante.

Malgré les attaques violentes de la part de l’Etat et de ses chiens, nous continuerons à résister et à manifester notre solidarité pour tous ceux qui résistent, partout dans le monde !

SOLIDARITE AUX CAMARADES ARRETES A VILLA AMALIAS ET A DIMAR

VILLA AMALIAS RESTERA UN SQUAT

Pour des infos à venir : http://fr.contrainfo.espiv.net/

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.