Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Paroles de retenus du 22-11-12 et 27-11-12 depuis le cra de Vincennes

mardi 18 décembre 2012
impression 0 réaction

22/11/12 Vincennes 1

1e personne

« Dans le centre de Vincennes y’a eu des évasions, mais dans un autre bloc, dans le CRA 3. C’est tendu parce que y’a des gens qui se découpent le corps et tout, y’a une personne qui s’est découpé tout le corps au CRA 3, même au CRA 1, et un autre au CRA 2 hier, il est actuellement hospitalisé. Il s’est découpé aussi parce qu’il voulait pas de son vol hier, donc tous les jours ça ne va pas. La police ils sont chauds, quand y’a le moindre mouvement ils viennent, ils sont chauds, ils grondent, ça crie, franchement c’est la galère. Chaque jour il y a des gens qui entrent, chaque jour.

Y’a eu des tentatives d’évasion, ils ont tapé et cassé tout ici, les portes et tout, bloqué et masqué toutes les caméras, donc les CRS sont venus en force pour bousculer les gens qui sont sur le toit, donc c’est la misère là. La police ils sont plus discrets, mais ils sont...Franchement, j’sais pas... Depuis l’évasion d’avant-hier là, les 7 personnes, y’a maintenant des policiers qui dorment dans les cages, alors qu’avant ils ne dormaient pas dans les cages [guérites dans la cour qui leur permettent de surveiller les mouvements]. Ils patrouillent et tout, ils sont là pour contrôler, tout ça... »

2e personne

« Ca se passe vite fait, y’a des bagarres...Avant-hier y’a des Algériens qui se sont fait arrêter jusqu’à 7h du matin. Dans le bloc 3 y’en a sept qui ont pris la fuite. Ils sont recherchés non ? Ca veut dire que ça sert à rien de s’échapper d’ici ? Tu seras recherché partout et quand on te trouvera tu seras encore au centre non ? [on lui explique que s’échapper du centre n’est pas un délit, c’est considéré comme une « fugue »]

Depuis qu’il y a eu les évasions les flics ils sont plus sévères quoi. Hier y’avait des bagarres, ah les oufs, ils sont même pas intervenus : Ils ont laissé les gens se battre, après zarma ils ont pris les plaintes. « Allez battez vous et après celui qui a le plus mal il va porter plainte ». Ici ils patrouillent tout le temps depuis les évasions, ils montent la garde. D’habitude je sors le soir pour marcher un peu, y’avait pas de policiers qui restaient, maintenant y’en a trois ou quatre même, ça change tout le temps, c’est bien surveillé. Ils ont des problèmes dès que quelqu’un s’évade. On a entendu qu’il y a une enquête de la police des polices. Comment on fait pour porter plainte contre les flics ? Parce que comment ils se débrouillent avec nous, comment ils nous parlent, j’sais pas on dirait des animaux ici."

3e personne

« Vous avez su pour l’évasion y’a quelques jours ? Y’en a sept qui se sont barrés, ils ont ouvert la porte, ils ont couru et en même pas deux minutes ils étaient dehors. Ils ont rattrapé personne, parce que les sept ils nous ont appelés de l’extérieur, et les sept ils sont dehors, ils ont pas d’adresse de toutes façons !

Moi je pète un câble parce que c’est un peu compliqué. J’ai grandis en France tout ça, j’ai mes certificats de scolarité, j’ai mes parents ils sont français, tout le monde est français chez moi, Y’a que moi j’ai pas demandé la nationalité, alors que normalement je dois l’avoir. Mon père il est français depuis 1992, et la loi dit que normalement je suis français parce que j’étais mineur. J’avais mon titre de séjour mais en fait il s’est périmé parce que voilà j’ai fais des conneries, j’étais en prison. Il s’est périmé pendant que j’étais en prison, et pourtant j’suis sorti en semi-liberté sans papiers sans rien, j’étais en conditionnelle aussi, et là j’sais pas j’ai été demander le renouvellement de mon titre de séjour, et le préfet il a commencé à me compliquer la situation, tout ça... En fait il a fait la demande d’arrêté d’expulsion, et voilà j’suis là, et là on essaye de voir mais ils veulent pas en fait.

Normalement je passe dans deux jours devant le JLD et je vais voir ce qu’il va me dire. En fait j’ai une double peine, c’est ce que je leur ai dis, j’ai fais des conneries, voilà j’ai payé, j’ai assumé, j’ai payé ce que je devais, j’sais pas pourquoi je suis là. Et même la loi dit que je suis inexpulsable, mais pourtant j’suis dans un centre de rétention et j’sais pas, en fait je pète un câble, parce que quand il a fait la demande d’arrêté d’expulsion, ils donnent toujours une date de vol avec et moi c’est le 24 et là je sais pas, je panique, j’attends demain voir si ils mettent un vol ou pas... Voilà ça dépend les cas, moi je sais qu’ils ont toute ma vie, ils peuvent m’expulser à tout moment mais je sais pas, voilà...

Depuis l’évasion, ils nous cassent les couilles un peu, ils éteignent la play très tôt, et la télé très tôt aussi, et maintenant ils nous font passer obligatoirement sous les portiques là, même quand on revient pas de visite en fait. Tout à l’heure moi j’ai été pour signer le rejeté de requête, et ils m’ont fait passer sous les portiques, j’ai dis « Pourquoi ? Je reviens pas de visite là, j’étais avec vous tout à l’heure, c’est vous qui êtes venus me chercher et c’est vous qui me ramenez pourquoi je passe ? » Et après il commence à me raconter sa vie tout ça...

Maintenant krarie ils appliquent le règlement à la lettre. La police des polices ils sont arrivés, en fait, quand y’a eu l’évasion, y’a le mec qui bosse ici qui répare les trucs tout ça, il est tout le temps accompagné de trois flics, il vient avec sa trousse là avec des tournevis, tout ça, il est venu, il a installé un truc, en fait il a fermé toute la serrure. Il a bien caché en fait, il a soudé, tout ça nananah et c’est tout à l’heure qu’ils sont passés les enquêteurs, donc ils vont voir que eux ils ont fait leur boulot, en fait ils ont fait ça à l’avance. C’est hier soir qu’ils ont réparé ça ils est venu le soir tac tac tac il a réparé ça, toutes les erreurs nananah, et ce matin ils sont venus, je les ai vus la police des police ils étaient tous en civils, ils ont pris des notes, ils ont pris des photos, mais je pense que c’est trop tard hein !

C’était trop facile de s’évader ! Ils ont ouvert une porte, ils ont couru, moi j’ai vu la porte ouverte mais j’ai pas voulu courir parce que moi ils connaissent toute ma vie... J’ai pas envie qu’ils viennent me chercher, et de toutes façon je vais sortir demain, j’vais demander mes papiers hein ! J’vais aller demander mes papiers et ils vont me ramener en prison ! C’est pour ça que je voulais pas m’évader...

En fait l’alarme elle fait semblant, ici ils sont en mort d’effectifs en fait, le soir ils sont même pas dix, ils sont même pas dix dans tout le centre ! Ca veut dire là quand y’a eu l’alarme, les mecs ils mettent au moins 3-4 minutes pour réagir, même plus ! Ca veut dire 3-4 minutes t’es déjà dans le RER, tu cours vite là et t’es dans le RER. Y’a un mec là ils nous a appelé 5 minutes après, il a dit « j’ai pris le rer et là j’suis dans le métro ! » Non mais c’est vrai ils sont lents ici ! T’façon avec les caméras ils peuvent savoir la police des polices, hein, s’ils veulent vraiment...

Y’a pas trop de tensions parce que ça va on s’entend bien ici franchement, ça va on s’entend bien ici, on traîne tous ensemble, les arabes, les noirs, on est tous ensemble en fait. Ca va, personne s’embrouille, si y’a une embrouille on sépare tout de suite, y’a rien franchement, entre nous y’a rien. On est déjà dans la merde on va pas s’embrouiller entre nous encore !

Y’a Manuel Valls qui est passé y’a pas longtemps, y’a même pas deux semaines de ça. Il est passé là y’a pas longtemps, avec des journalistes tout ça nananah, et nous on a crié de loin pour l’interpeller, on voulait lui parler mais il a pas voulu en fait, ils nous a même pas calculé, il est parti de l’autre côté...

Moi ça fait 22 jours que j’suis là, normalement j’passe le 25 pour le deuxième jugement, mais en fait chaque fois qu’il y a un arrêté d’expulsion, y’a automatiquement une date de vol avec, et la date de vol en fait c’est la veille avant que tu passes devant le juge pour les 20 jours là, la deuxième fois, deuxième jugement en fait devant le JLD. C’est toujours la veille en fait.

Moi normalement je passe devant le juge le 25, parce que j’ai fait 20 jours ici, mais en fait comme ils m’ont mis un vol le 24, automatiquement ils attendent si y’a le consul algérien, l’ambassade algérienne, donne un laisser passer, parce qu’ils ont pas mon passeport. Mais si l’ambassade ne donne pas de laisser passer, bah le lendemain j’passe devant le juge en fait, mais je prends pas l’avion, j’attends juste le laisser passer.

Pour l’instant je sais pas parce que je sais pas ce qui est mentionné sur le dossier du consul, le consul j’ai parlé avec lui, tout ça, j’ai expliqué ma situation, il a noté ce qu’il avait à noter mais je sais pas ce qu’il a noté en fait, personne peut savoir. Et c’est la merde ça veut dire, moi là je panique, c’est vrai que c’est le 24 normalement. Là ça veut dire là c’est demain qu’ils affichent la liste des vols, et franchement là c’est la merde. Je vais refuser mais c’est juste le fait qu’ils m’accrochent un vol, c’est... Voilà, c’est un truc de ouf. Toute ma vie je l’ai passée...En plus j’ai même pas de famille en Algérie, rien, j’ai grandis en france, ma grand mère elle était en algérie, elle est décddé, j’ai le certificat de décès, tout, mais ils veulent rien savoir... »

27-11-12 Vincennes 1

« Aujourd’hui j’ai reçu un coup de fil d’un vieux pote qui vient d’arriver en Europe, il va me visiter là, ça va me changer...Sinon y’a rien de nouveau, comme d’hab : y’a trop d’arrivants et les anciens ils en peuvent plus là tu vois. Y’a eu vite fait des expulsions là depuis vingt jours, un direction la Tunisie et un direction l’Egypte. Les gens juste ils attendent tout le temps, mais c’est long 45 jours ! Pas longtemps après que je sois arrivé, y’a le ministre de l’intérieur qui est venu visiter le centre, mais y’avait personne qui était au courant tu vois. Y’avait des gens ils voulaient lui parler directement de comment ça se passait ici, mais personne était au courant. Zarma tout était calme, tout le monde était dans sa chambre tu vois. Il a pris des photos, il a parlé vite fait avec des officiers qui travaillent ici, mais pas avec les détenus quoi. Quand je serai libre, on se voit tous dehors hein ?! »

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours
CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.