Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

RSA : une pitoyable revalorisation... dans 10 mois

jeudi 13 décembre 2012
impression 1 réaction

Note de modération

Très intéressant, mais malheureusement les articles du site Actuchômage sont sous copyright.

Nous attendons d’autres articles d’autres organisations de ChômeurEuses et de précaires qui pourrons nous en dire plus sur cette "réévaluation" supposée du Rsa


Jean-Marc Ayrault devrait annoncer tout à l’heure une hausse du RSA de 10% sur cinq ans, dont 2% dès 2013. Ainsi compte-t-il lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale : à moindre frais.

La conférence nationale de "lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale" se poursuit ce mardi 11 décembre. Elle s’achèvera cet après-midi par un discours du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui tracera les grandes lignes d’un plan visant à endiguer la pauvreté...

Annoncée en juillet par François Hollande, cette conférence réunit plusieurs ministres et de nombreuses associations qui ont planché, en amont, sur sept thématiques : l’accès à l’emploi, l’accès aux minima sociaux, l’enfance, le surendettement, le logement, la santé, et la gouvernance des politiques de solidarité. Face à l’évolution récente de la pauvreté, il va sans dire que les attentes sont très élevées.

Nos amis du MNCP (Mouvement national des Chômeurs & Précaires), après avoir été auditionnés sur l’accès aux droits, ont été invités à participer aux tables-rondes sur l’emploi et la gouvernance. Déçus par la faiblesse des propositions, leurs collectifs manifestaient hier dans vingt villes de France et à Paris, place d’Iéna devant le Cese où se tient la conférence.

43% du seuil de pauvreté

L’une des mesures phares de ce plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté sera la revalorisation du RSA-socle (ex-RMI), une demande forte des associations qui dénoncent depuis longtemps le décrochage de ce revenu.

En effet, le RSA est revalorisé tous les ans au rythme de l’inflation, beaucoup plus lentement que le Smic et les salaires en général. A sa création en 1989, le RMI correspondait à 50% du salaire minimum.

Le RSA-socle s’élève aujourd’hui à 475 euros pour un célibataire sans enfant (418 euros une fois déduit le "forfait logement" de la CAF, véritable racket consistant à amputer le RSA de 95% des allocataires => lire en commentaire) et à 598 euros pour un couple (712 avant le forfait). Hors "forfait logement", le montant du RSA représente la moitié du seuil de pauvreté monétaire — 964 euros en 2010 pour une personne seule — contre 80% il y a dix ans. Une fois le "forfait logement" déduit, on tombe à 43%.

Endiguer la pauvreté, vraiment ?

la suite...

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.