Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

L’égalité, tout simplement ! Manifestation à Lyon contre l’homophobie

lundi 10 décembre 2012
impression 0 réaction

L’égalité, tout simplement ! Manifestation à Lyon contre l’homophobie

Lesbiennes, homosexuelles, Bi, Trans, ou hétéros, nous voulons vivre notre orientation sexuelle et nos relations librement et sans contraintes, entre personnes consentantes, sans que ni l’Etat, ni la pression morale ne viennent nous en empêcher ou nous le faire « payer ».

Manifestation samedi 15 décembre contre l’homophobie, pour l’égalité sociale à 14h place de la comédie.

Depuis plu­sieurs semai­nes, une cam­pa­gne d’opi­nion homo­phobe/les­bo­phobe a été lancée contre le mariage homo­sexuel, la reconnais­sance de l’adop­tion conjointe par des cou­ples homo­sexuels et les­biens, la pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée pour les les­bien­nes.

Elle regroupe un spec­tre poli­ti­que très large : des fas­cis­tes aux auto­ri­tés reli­gieu­ses de toutes les reli­gions mono­théis­tes en pas­sant par des maires de l’extrême droite à une parité de la gauche. Ces der­niers/ières annon­cent d’ores et déjà leur refus de pro­non­cer le mariage si la loi est adop­tée. CertainEs assu­ment ouver­te­ment leur homo­pho­bie/les­bo­pho­bie, d’autres s’en défen­dent, tout en ten­tant de jus­ti­fier par tous les moyens le main­tien de la situa­tion actuelle de dis­cri­mi­na­tion légale fondée sur l’orien­ta­tion sexuelle. CertainEs qui s’étaient oppo­sés au PACS dans des mani­fes­ta­tions où était scandé « les pédés aux bucher », lui trou­vent aujourd’hui hypo­cri­te­ment des vertus et le pré­sen­tent comme alter­na­tive à l’égalité des droits. Les mêmes qui bran­dis­saient frau­du­leu­se­ment la laï­cité pour cau­tion­ner leur racisme ne trou­vent aujourd’hui rien à redire à l’irrup­tion mas­sive des auto­ri­tés reli­gieu­ses dans le débat poli­ti­que.

LE BIEN ÊTRE DES ENFANTS N’A RIEN A VOIR AVEC L’ORIENTATION SEXUELLE DE LEURS PARENTS !

Les mêmes qui bran­dis­sent l’inté­rêt des enfants pour contes­ter l’égalité des droits n’ont aucun mot ni ne sont jamais des­cen­dus dans la rue pour dénon­cer la com­plai­sance de l’Église envers la pédo­phi­lie. Ils/elles res­tent silen­cieux/ses sur une éducation patriar­cale fondée sur la sou­mis­sion et le dres­sage des enfants, défen­dent le sys­tème capi­ta­liste qui pour­tant détruit les rela­tions humai­nes, en pous­sant indi­vi­duEs, enfants comme adul­tes dans la misère et la pré­ca­rité. L’homo­pho­bie/les­bo­pho­bie reste très pré­sente dans notre société et a des consé­quen­ces dévas­ta­tri­ces. C’est elle, et non les cou­ples homo­pa­ren­taux, qui font peser des ris­ques sur les enfants que ces der­niers/ères élèvent, adop­tés ou non. Les dis­cours homo­pho­bes/les­bo­pho­bes cau­tion­nent et légi­ti­ment les vio­len­ces phy­si­ques et psy­cho­lo­gi­ques sur les les­bien­nes, les homo­sexuels, les Bi, les Trans ET leurs enfants.

Cette cam­pa­gne homo­phobe/les­bo­phobe fait partie d’une offen­sive géné­rale pour défen­dre l’ordre moral patriar­cal qui com­prend aussi les atta­ques contre les femmes, consi­dé­rées comme des machi­nes à pro­créer. Ainsi, les dis­cours assi­mi­lant mariage et capa­cité à pro­créer pour refu­ser le droit à l’adop­tion aux cou­ples homo­sexuels et les­biens, cons­ti­tuent non seu­le­ment une vio­lence pour celles et ceux-ci, mais aussi pour les femmes sté­ri­les. Ainsi, les dis­cours qui pré­ten­dent qu’un enfant a « besoin d’un père ET d’une mère », stig­ma­ti­sent par là même non seu­le­ment les famil­les homo­pa­ren­ta­les mais aussi les famil­les mono­pa­ren­ta­les, majo­ri­tai­re­ment des femmes. Ainsi, condi­tion­ner les droits à l’orien­ta­tion sexuelle crée de fait une caté­go­rie de « sous-citoyen­NEs ». C’est pour cette raison que ceux et celles qui veu­lent main­te­nir cette situa­tion sont homo­pho­bes/les­bo­pho­bes

POUR L’ ÉGALITÉ SOCIALE...

Nous défen­dons l’égalité des droits d’un point de vue très prag­ma­ti­que, parce qu’elle peut per­met­tre d’aller vers moins de dis­cri­mi­na­tions. Mais elle est vir­tuelle s’il n’est pas pos­si­ble d’accé­der à ces droits et sans égalité sociale . Il s’agit aussi d’abolir la domi­na­tion du modèle hété­ro­sexuel sur les autres, met­tant fin à ce qu’on peut consi­dé­rer comme des « pri­vi­lè­ges ». « Par ailleurs nous sou­te­nons la demande des asso­cia­tions homo­pa­ren­ta­les de « pré­somp­tion de parenté » pour l’enfant né dans un couple marié, aujourd’hui absente du texte et qui garan­tit, comme la « pré­somp­tion de pater­nité » dans les cou­ples hété­ro­sexuels, la reconnais­sance de la filia­tion. » Comme cer­tains slo­gans le cla­ment « on veut le droit de divor­cer ! » ou « on veut l’adop­tion mais pas les mômes ! ». Nous devons pou­voir choi­sir de nous marier ou pas, d’avoir des enfants ou pas.

… EN FINIR AVEC LE PATRIARCAT

Lesbiennes, homo­sexuel­les, Bi, Trans, ou hété­ros, nous vou­lons vivre notre orien­ta­tion sexuelle et nos rela­tions libre­ment et sans contrain­tes, entre per­son­nes consen­tan­tes, sans que ni l’Etat, ni la pres­sion morale ne vien­nent nous en empê­cher ou nous le faire « payer ». Nous vou­lons l’égalité sociale et la liberté réelle de cha­cunE. C’est pour cela que nous refu­sons qu’on nous assi­gne des rôles sexuels et rela­tion­nels figés, des normes de com­por­te­ment et une place dans la société en fonc­tion de notre sexe bio­lo­gi­que. Ces rôles ont pour consé­quence concrète d’orga­ni­ser la domi­na­tion des hommes sur les femmes, l’oppres­sion des les­bien­nes, des homo­sexuels, des bis et des trans. Pour obte­nir l’égalité sociale, si obte­nir de nou­veaux droits est une néces­sité, c’est avec ce sys­tème patriar­cal et hétéro-nor­ma­tif qu’il faut en finir.

MANIFESTATION SAMEDI 15 DECEMBRE 14 heures Place de la Comédie

Lire l’appel complet sur Rebellyon.info

http://rebellyon.info/L-egalite-tout-simplement.html

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours
CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.