Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Réunion ouverte, en non mixité, Collectif Rage de Nuit

mercredi 28 novembre 2012
impression 13 réactions

Après ces derniers week-ends continuons à nous organiser contre les fachos, cathos, homophobes/lesbophobes/transphobes, anti avortement !

Réunion ouverte en non mixité lesbienne et trans’ afin de préparer la riposte féministe à la manifestation anti avortement de janvier de .enmarchepourlavie.fr/

Rdv le mardi 4 décembre de 19h à 21h30, Université de Tolbiac, METRO OLYMPIADES, fléchage sur place.

Le collectif Rage de Nuit.

http://ragedenuit.blogspot.fr/

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

  • Let’s Go 29 novembre 2012 09:05

    Attention : les commentaires sexistes sur la non-mixité vont se mettre à pleuvoir. Un, deux, trois : c’est parti !

  • Réunion ouverte, en non mixité, Collectif Rage de Nuit 29 novembre 2012 09:53, par La modération

    Certainement, mais nous ne publions pas ce type de commentaires. Si néanmoins certains échappent à notre vigilance, n’hésitez pas à nous les signaler. Merci.

  • je me dénonce tout seul. il est ou le piloris ? moi je préfère la mixité et le droit à l’indifférence au droit à la différence. j’aimerai lutter avec toutes et tous car les orientations sexuelles des uns et des autres je suis pret à les défendre quand on les attaque mais fondamentalement je m’en fous et je considère même que ça me regarde pas ; c’est pas à partir de son orientation sexuelle que j’envisage quelqu’un. le combat contre les réacs de marche pour la vie j’aimerais qu’on le mène tous ensemble sans distinction ni séparatisme.

  • de la part de camarades féministes 29 novembre 2012 15:02

    A propos de ce sexisme diffus il serait temps que le petit monde et le milieu militant parisien "radical" se remette en question. Parce qu’il suffit parfois d’aller dans certains Ag mixtes pour s’appercevoir que le machisme y régne toujours.

    c’est d’ailleur incroyable la violence des mots de certains de ces petits "radicaux parisiens" quand des camarades féministes annoncent des manifs ou des Ag non mixtes

    Le sexisme comme le disent des copines féministes il est aussi hélas toujours présent chez nous aussi et on se doit de faire un boulot la dessus

  • Libre à toi 14:23 mais c’est avant tout aux copines de decider par elles mêmes

  • Réunion ouverte, en non mixité, Collectif Rage de Nuit 29 novembre 2012 21:50, par Toubida

    La non mixité ne devrait pas se limiter au genre mais aussi a la classe. Refuser la mixité pour accepter l’interclassisme, ou est la lutte ?

  • C’est en "non mixité lesbienne et trans" ? du coup les meufs "bi et/ou hetero" sont-elle les bienvenues

  • Je suis un mec et je pense que c’est très bien qu’il y a des collectifs non mixtes. C’est indispensable. Peut être dans le futur non, je ne sais rien, mais aujourd’hui je pense que si. La révolution sera féministe ou non sera. Mais d’autre part, je pense que c’est important de pouvoir faire de temps en temps des réunions mixtes (dans ce sens, je pense que ce collectif le fait, puis génial). Il n’y a qu’un monde et nous devons y vivre toux. Allez-y, vous avez mon soutien, mais je pense que vous n’avez pas besoin.

  • D’autre part, les hommes devraient essayer d’aborder les sujets de la masculinité et des rapports de genres, faire ses groupes de discussion/action et développer ses points de vue. On trouve beaucoup de difficultés sur ce point, il y a beaucoup de tabous à briser. Les hommes ont peur à parler (insécurité, contraintes, …). Il serait bien demander de l’aide à des collectifs gays/homo, qui on plus d’expérience et pourraient aider aux hétéros, leur donner une impulsion et un exemple. --- Je crois que beaucoup d’hommes veulent participer aux trucs féministes parce qu’autrement ils n’ont pas un espace pour aborder les questions de genres. Dans de cas c’est l’excuse qu’ils se donnent pour ne par reconnaitre qu’ils ont besoin d’en parler.

  • sauf que les réunions non-mixtes ne permettent pas d’instaurer un rapport de force nécessaire entre hommes et femmes (je parle pas de conflit bien-sûr, simplement d’un rapport où la donne serait changée et où les hommes ne pourraient pas sortir la grosse voix pour couper la parole aux femmes). Je crois que la réaction d’un homme devant une réunion non-mixte ça sera plutôt l’indifférence alors qu’il devrait se sentir concerné si il se dit révolutionnaire. Donc pourquoi pas envisager des réunions mixtes où les hommes ne seraient pas là pour intervenir, mais pour écouter

  • Réunion ouverte, en non mixité, Collectif Rage de Nuit 19 décembre 2012 01:24, par Kali-Kali 1/2

    à X 02:06, moi qui suis bisexuel, une des choses qui m’a toujours fait fuir les réunions non-mixtes hommes "pro-féministes" ou proclamées anti-masculinistes, c’est qu’on y retrouve en général une majorité d’hommes hétérosexuels et que les discussions y sont très hétéro-centrées et andro-centrées (malheureusement, de ce que j’ai pu lire ou voir de mes propres yeux) quand ils ne sont pas carrément infiltrés par des sous-marins masculinistes (on en a eu un bel exemple cet été aux rencontres anarchistes internationales à Saint Imier avec un mec qui ne voulait parler que de la circoncision aux réunions non-mixtes hommes, et c’est un cas parmi des milliers).

  • Réunion ouverte, en non mixité, Collectif Rage de Nuit 19 décembre 2012 01:25, par Kali-Kali 2/2

    Sans compter biensur qu’audelà de ce climat qui n’a rien de "safe" pour un mec non-hétéro, et bien on a du mal à se faire confiance entre hommes pour ce qui touche à l’intime et sort de la stricte solidarité masculine traditionnelle et machiste (et ça aussi ça fait parti de la culture du viol...). Bref. Je pense que c’est plus aux mecs hétéros de "s’aider eux-mêmes" en allant vers les mecs qui le sont pas si ils veulent en savoir plus plutôt qu’aux bisex/queer/pédés ou "gays" (comme on dit à la mairie de paris) de faire la démarche "d’aider" des mecs hétéros à se remettre en question. Nous aussi on a des trucs à faire Bobby. ;-) Et puis sans compter qu’un mec bi ou pédé n’est pas "naturellement moins machiste" ou "moins sexiste", ça aussi c’est un cliché.

  • J’ai transmis l’info sur le forum féministe. Une membre du forum a fait très justement remarquer que vous avez oublié "transphobie" dans la liste de discriminations...

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.