Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Michea, un camarade ?

mardi 27 novembre 2012
impression 5 réactions

A gauche, à l’extrême-gauche et même plus loin (l’utra-gauche ?) on commence enfin à se poser des questions sur une des coqueluches de l’intelligensia hyper-critique et autres vedettes anticonformistes bien-de-chez-nous. En vrac et plus ou moins dans le désordre :

http://lafautearousseau.hautetfort....

http://vosstanie.blogspot.fr/2011/10/de-lontologie-de-jean-claude-michea.html

http://www.lesinrocks.com/2011/10/25/livres/entre-lutte-exaltee-et-conservatisme-les-maitres-a-penser-et-la-revolution-117974/

http://lucky.blog.lemonde.fr/2007/11/05/a-propos-de-michea-lempire-du-moindre-mal/

http://triplebuze.blogspot.fr/2011/11/erreurs-strategiques-ou-errances-de.html

PS : S’il en manque on peut en rajouter …

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

  • Michea, un camarade ? 27 novembre 2012 23:14

    Enfin des critiques d’un de ces gourous de cette "gauche alter" nationalo-productiviste qui n’a de gauche que le nom et qui ne cherche pas à eradiquer le capitalisme mais à le réformer comme ci celui ci était réformable

  • Michea, un camarade ? 28 novembre 2012 02:49

    Sans parler de nos anti impérialistes habituels si prompts à défendre les pires des dictatures au nom de l’anti impérialisme justement

  • Michéa, un ennemi de la révolution 28 novembre 2012 17:39

    On peut aussi (et surtout) recommander la lecture de Cours plus vite, Orphée, Michéa est derrière toi !, par Max Vincent, sur le site L’Herbe entre les pavés.

  • Michea, un camarade ? 29 novembre 2012 07:45

    Michéa n’a pas grand chose à voir avec la "gauche alter", la confusion qui existe autour de son "oeuvre" est bien plus retors. Je le classerait dans les anti-libéraux de droite (éloge des "valeurs du peuple", défense des "cultures locales", etc). Il me semble que ceux qu’il arrive à séduire sont plutôt des décroissants (Michéa n’est pas du tout productiviste, il a déjà écrit dans le journal républicain La Décroissance), quelques cercles libertaires (il y avait par exemple une recenscion élogieuse et très complaisante de son dernier livre dans la revue A Contretemps ; le Jura Libertaire avait relayé une interwiew de lui, etc.), ainsi que des formations de droite ou d’extrême droite.

  • Michea, un camarade ? 29 novembre 2012 07:46

    (suite) Les références qui abondent dans ses textes étant en grande partie issue d’Orwell, du MAUSS (des anthropologues de gauche), de marxistes ou de libertaires, et comme il fait une critique se prétendant "radicale" du marché et de l’État, nombreux sont ceux qui n’ont pas vu ou n’ont pas voulu voir que sa "pensée" est en effet tout à fait compatible avec des formations d’extrême droite (ce qui se manifeste de façon évidente lorsqu’il aborde l’homosexualité ou l’antiracisme).

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.