Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

LIBERTÉ POUR GEORGES ABDALLAH

samedi 24 novembre 2012
impression 3 réactions

Lundi 3 décembre 2012 à Paris Crions devant l’ambassade des États-Unis :

Rendez-vous à 18H30 en face de l’ambassade, sur l’allée Marcel Proust, métro Concorde

« STOP AU CHANTAGE ET L’ACHARNEMENT » « LIBERTÉ POUR GEORGES ABDALLAH »

« Comme vous voyez, Camarades, la crise globale du système ne cesse de s’approfondir et la situation des masses populaires ne cesse à son tour d’empirer, aussi bien ici dans les centres impérialistes, que là-bas chez nous dans les périphéries du système. Précarisation, chômage et guerres s’offrent au quotidien comme banale réalité et unique horizon. Elles ne peuvent désormais que susciter la mobilisation et la combativité des masses populaires et attiser toujours plus révoltes et protestations à l’échelle planétaire. »

Déclaration de Georges Abdallah - Lille - manifestation du 18 novembre 2012.

Le 21 novembre le Tribunal d’application des peines de Paris a rendu un avis favorable à la libération de Georges Abdallah. Cependant comme en 2003 le Parquet a fait immédiatement appel de cette décision. L’arrêt sera rendu le 14 janvier.

D’ici là notre mobilisation solidaire ne doit pas cesser et doit même s’amplifier de manière à affirmer face à la clique impérialiste le caractère de classe de l’enfermement du camarade. N’oublions pas que la bourgeoisie française et libanaise n’admet pas qu’après vingt huit de détention, Georges Abdallah se considère toujours comme un combattant communiste et donc anticapitaliste et anti-impérialiste.

Partout des pouvoirs obscurantistes se mettent en place grâce à des élections manipulées et avec l’aide des monarchies du Golfe et la bienveillance occidentale. A chaque fois en effet les intérêts sionistes sont préservés comme c’est le cas en Egypte. Partout le rôle des impérialistes français et étatsuniens se déchainent sans retenue dans la compromission avec des organisations totalement réactionnaires comme nous le voyons en Libye et en Syrie. Au Mali là aussi les populations ne comptent absolument pas lorsqu’il s’agit de protéger des intérêts économiques des entreprises françaises. A Gaza la population palestinienne est sauvagement pilonnée par l’armée sioniste sans qu’aucun régime « démocratique » ne dénonce cette agression terroriste.

Nous devons avec force et détermination rejeter les laquais de l’impérialisme étatsunien. Derrière une prétendue indépendance de la justice le pouvoir français est aux ordres des Etats-Unis et de son Département d’état. SEULE UNE MOBILISATION PROGRESSISTE ET COMMUNISTE POURRA LIBERER GEORGES ABDALLAH DES CHAINES IMPERIALISTES.

Combattre l’impérialisme, le sionisme et la réaction arabe ! Abattre le capitalisme – construire la solidarité de classe

Secours Rouge Arabe

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

  • Foutage de gueule 25 novembre 2012 12:36

    "Partout le rôle des impérialistes français et étatsuniens se déchainent sans retenue dans la compromission avec des organisations totalement réactionnaires comme nous le voyons en Libye et en Syrie."

    C’est l’hôpital qui se fout de la charité... Partout le rôle des anti-impérialistes fut, est et sera la compromission avec les pires États réactionnaires et les bourgeoisies nationales comme nous le voyons en Libye, en Syrie, en Iran et avec le proto-État palestinien : Petits soldats des intérêts de fractions du Capital il peuvent aller jusqu’à justifier le massacre de prolétaires par les oligarchies sanguinaires.

  • LIBERTÉ POUR GEORGES ABDALLAH 26 novembre 2012 20:41

    "le pouvoir français est aux ordres des Etats-Unis et de son Département d’état"... C’est pas qu’il est aux ordres, il adhère entièrement, solidarité d’intérêts capitalistes oblige.

  • LIBERTÉ POUR GEORGES ABDALLAH 8 janvier 2013 22:06

    De moins en moins clair ceux qui gravitent dans les collectifs Georges Abdallah

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.