Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Jugement suite à actions contre la glorification de la marchandise en 2010

mercredi 21 novembre 2012
impression 2 réactions

Communiqué de presse du 20 novembre 2012 (12 h 15)

Prison avec sursis et lourdes amendes pour trois étudiants destructeurs de 75 écrans publicitaires

Hadrien, Elsa et Yoann, trois étudiants qui avaient comparu le 23 octobre 2012, devant la 10e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris, pour avoir, entre mai et septembre 2010, lors de 31 actions clandestines menées dans le métro de Paris, brisé (à coups de marteaux ou de molettes) et/ou barbouillé (de slogans antipublicitaires), en réunion, 75 écrans publicitaires espions, appelés « Numériflash » par leur propriétaire, la société Métrobus, ont été jugés le 20 novembre 2012, à 9 heures.

Rappel des réquisitions (Alexandre Aubert) : peine d’amende délictuelle en rapport avec les ressources des prévenus.

Rappel des demandes de la partie civile (Dominique Quéran-Germaix pour Métrobus) : sur la base des dégâts évalués à 270 000 euros, 1 000 par panneau (soit 75 000) en remboursement de la franchise de l’assurance, 4 000 pour le préjudice commercial, 12 000 pour le préjudice d’image, 5 000 pour les soins et les peines, 5 000 pour les frais de procès.

Rappel de la plaidoirie de la défense (Irène Terrel) : « Dans quelques années, on les considérera comme des précurseurs… Protection du citoyen contre l’agression publicitaire… Droit de réponse… C’est un honneur de défendre des gens qui alertent notre société sur des dangers importants. »

Condamnations pénales (Laurent Raviot) : Hadrien, 3 mois avec sursis et inscription au bulletin n° 2 du casier judiciaire ; Elsa, 1 mois avec sursis sans inscription au casier judiciaire ; Yoann, 800 euros (dont 500 avec sursis) et inscription au bulletin n° 2 du casier judiciaire.

Condamnations civiles (dommages et intérêts à Métrobus) : Hadrien (23 faits), 28 986,50 euros ; Elsa (9 faits), 7 502,50 euros ; Yoann (1 fait), 1 336 euros.

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

  • Bravo pour les 270 000 euros de dégât infligés au système marchand et peu importe le gloubi boulga citoyenniste de Terrel (face à la justice l’important c’est de sauver sa peau, peu importe la posture et les impostures, du moment qu’on ne balance pas les petits copains).

  • Maintenant il faut qu’on trouve 40.000 euros. Espérons que la solidarité sera à la hauteur de la pertinence de cette action, à défaut de quoi ce type d’initiative finira par disparaître. Ni prison ni répression n’arrêteront nos rebellions... tant qu’on saura se serrer les coudes.

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.