Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Rassemblement contre l’agression israélienne à Gaza

vendredi 16 novembre 2012
impression 0 réaction

Tous samedi 17 novembre à 15h Place de l’Opéra à Paris

- Arrêt des bom­bar­de­ments sur Gaza
- Levée immé­diate du blocus de Gaza
- Un Etat pales­tinien admis à l’ONU
- Halte à l’impunité d’Israël : des sanc­tions immédiates Depuis plu­sieurs jours, l’armée israé­lienne a inten­sifié bom­bar­de­ments et incur­sions sur le ter­ri­toire pales­tinien de la bande de Gaza, causant la mort de plu­sieurs civils Pales­ti­niens, dont des enfants.

Une nou­velle étape a été franchie par le gou­ver­nement israélien en assas­sinant Ahmad Jabbari, chef de la branche mili­taire du Hamas.

Aujourd’hui, l’Etat d’Israël a offi­ciel­lement annoncé et repris ses opé­ra­tions mili­taires contre Gaza, infli­geant à nouveau bom­bar­de­ments morts et des­truc­tions à la popu­lation gazaouie, soumise à un blocus illégal et inhumain depuis 2007. Ceci entraîne des répliques qui touchent aussi des civils israé­liens.

Nous déplorons toutes les vic­times civiles, mais nous consi­dérons qu’Israël en rompant le cessez le feu et déclen­chant l’agression en porte la res­pon­sa­bilité.

Nul n’a oublié les mas­sacres per­pétrés par la même armée israé­lienne lors de l’offensive « Plomb Durci » de 2008-​​2009, se soldant par la mort de près de 1500 Pales­ti­niens et que les mêmes pré­textes avaient été invoqués par le gou­ver­nement israélien pour jus­tifier cette attaque meur­trière. C’était, comme aujourd’hui, la veille d’une échéance élec­torale en Israël. Et comme en 2008, les attaques de l’armée israé­lienne se pour­suivent aujourd’hui malgré un accord de cessez-​​le-​​feu obtenu grâce à la médiation égyp­tienne, et res­pecté par les Pales­ti­niens jusqu’à l’assassinat du res­pon­sable du Hamas.

Benyamin Neta­nyahou, qui a annoncé l’alliance de son parti avec celui du leader d’extrême droite Avigdor Lie­berman, utilise à l’évidence cette attaque contre la bande de Gaza pour des consi­dé­ra­tions élec­to­rales. Ce gou­ver­nement œuvre aussi métho­di­quement à tor­piller la démarche pales­ti­nienne à l’ONU. Il clame haut et fort sa volonté de ren­verser l’autorité pales­ti­nienne, voire de liquider sa direction si la Palestine devient membre de l’ONU.

Le Col­lectif National pour une Paix Juste et Durable entre Pales­ti­niens et Israé­liens condamne les assas­sinats dits ciblés et les attaques contre la popu­lation assiégée de Gaza.

Le col­lectif appelle le gou­ver­nement français à faire pression sur Israël afin que ce défer­lement de vio­lence meur­trière cesse, qu’Israël lève immé­dia­tement le blocus de la bande de Gaza et réponde posi­ti­vement à la légitime demande pales­ti­nienne d’adhésion à l’ONU.

Pré­server les chances de la paix, suppose de la part de la com­mu­nauté inter­na­tionale comme du gou­ver­nement français, de mettre fin à l’impunité d’Israël. Ceci passe par des sanc­tions et non par des primes à l’occupation comme le fait régu­liè­rement l’Union euro­péenne.

Le col­lectif national appelle à un ras­sem­blement de soli­darité avec Gaza

Samedi 17 novembre à 15h

place de l’Opéra

sur les mots d’ordre suivants :

Arrêt des bombardements sur Gaza

Levée immédiate du blocus de Gaza

Un État palestinien admis à l’ONU

Halte à l’impunité d’Israël : des sanc­tions immé­diates

Afps Paris, samedi 17 novembre 2012

La liste des rassemblement en france

http://www.france-palestine.org/Soutien-Gaza-liste-des

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours
CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.