Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Qu’est-ce que l’armée industrielle de réserve du capital ?

jeudi 8 novembre 2012
impression 0 réaction

Qu’est-ce que l’armée industrielle de réserve du capital ? Depuis quelques temps circulent des interprétations xénophobes et racistes (1) de la notion d’armée de réserve du capital. La Nouvelle droite et leurs amis ou d’étranges boutiquiers analphabètes, déguisés pour certains en poujado-sous-pro-situ font dire à Marx ce qu’il n’a jamais pu dire et pour cause ! Les prolétaires n’ont pas de patrie. Nous invitons les crétins du moment et les Clausewitz des bacs à sable à se procurer de toute urgence le livre I du capital. Ceci pour qu’ils puissent constater que toutes leurs affabulations névrotiques ne s’y trouvent pas.

Le communisme c’est la destruction des fausses communautés ! Qu’elles soient structurées par L’Etat et le capitalisme, ses marchandises ou la couleur de la peau, les religions et les drapeaux mais aussi ce que certains nomment frontières.

Nous ne concevons pas la destruction des unes sans les autres, au risque de retrouver ce que nous combattons et voulons détruire.

Pour lutter contre la bêtise il reste peut-être encore l’étude ? (avant de passer aux coups !) voila pourquoi nous invitons à la lecture du Capital pour déconstruire cette "lecture" :

Le Capital

Livre I Section VII : Accumulation du Capital Chapitre XXV : Loi générale de l’accumulation capitaliste

III . Production croissante d’une surpopulation relative ou d’une armée industrielle de réserve

Lecture ici au format Word (sur le site)

Extrait

"Aussi, quand les travailleurs commencent à s’apercevoir que leur fonction d’instruments de mise en valeur du capital devient plus précaire, à mesure que leur travail et la richesse de leurs maîtres augmentent ; dès qu’ils découvrent que l’intensité de la concurrence qu’ils se font les uns aux autres dépend entièrement de la pression exercée par les surnuméraires ; dès qu’afin d’affaiblir l’effet funeste de cette loi « naturelle » de l’accumulation capitaliste ils s’unissent pour organiser l’entente et l’action commune entre les occupés et les non-occupés "

consulter aussi La surpopulation relative chez Marx par Alain Bihr (sur le site)

Ces documents seront le meilleur argumentaire contre ceux qu’ils veulent opposer les prolétaires entre eux. Qu’ils soient blancs ou noirs, "français" ou "immigrés".

NOTE (1) La "thèse" ethno-différentialiste s’articule autour d’un mythique prolétariat européen dont on essentialise la combativité comme originelle, ceci en dehors de toute historicité, rapports de forces, dynamiques possibles ou simples replis. C’est à dire que ce prolétariat "blanc"et européen issu d’un improbable âge d’or communiste primitif hypostasié, serait "plus" combatif (euphémisme pour dire supérieur) que celui du "sud" c’est à dire noir ou arabe. Les flux migratoires seraient la source de l’effondrement des luttes sociales en Europe ! Bien sûr l’argumentaire "anti-immigrationniste" (il n’y a d’ailleurs pas à être pour ou contre l’immigration comme fait historique) développé à coup de métaphores heiddegero-biologisantes (naturalisées) et sous couvert d’une pseudo critique radicale de la marchandise (l’Etre des "blancs" rebelles versus l’Avoir des "indigènes", main d’oeuvre servile ontologiquement, avide d’accumulation, manipulés par le Mamon-Capital), cache mal le caractère psychopathologique (recherche de la pureté identitaire et des racines) de ce type de délire qui suinte la xénophobie. En fait il s’agit d’une "vision" pathétiquement sous-Huntingtonnienne franco-centrée et grossière ainsi que d’une adaptation "debordisée" de la Volksgemeinschaft. Ceci ne résiste pas cinq minutes à l’analyse et à l’étude sérieuse des flux migratoires aux niveaux intra-continentaux ou au niveau mondial. (voir l’Asie avec la Chine, les transferts de populations a l’intérieur de Afrique). Précisons d’ailleurs qu’a l’échelle de l’Europe les flux sont plus importants aux niveaux intra-communautaires qu’aux niveaux inter-continentaux. Nous avons peu de place ici pour traiter des causes multifactorielles des migrations (politiques, environnementales, économiques et donc liées). Pas plus à démontrer les balivernes de cette anthropologie frelatée pour psychotique. Cela importe peu, puisque l’offensive idéologique et clownesque, ne consiste qu’à restaurer sous vocable néo-völkisch, les mythes du Sol Invictus et du pseudo "miracle grec", encore enseignés hélas ! rue Victor Cousin...

Rions un peu, pastiche : Ainsi "Toute la vie des sociétés dans lesquelles règnent les conditions modernes de production de conneries s’annoncent comme une immense accumulation de spectacles de la bêtise concentrée de l’être-pour-la-saloperie. Tout ce qui était directement vécu sottement s’est éloigné dans une représentation de la saloperie ignorante "

Vosstanie.org

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours
CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.