Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Table de presse féministe contre les extrémismes religieux - festival Cineffable

dimanche 28 octobre 2012
impression 2 réactions

(bonjour, question à l’équipe d’indymédia : il s’agit d’un événement sur 5 jours, pouvez-vous le faire apparaïtre comme tel dans l’agenda sans que je remplisse 5 fois ce formulaire ? merci pour votre engagement !)

Table de presse féministe contre les extrémismes religieux au festival Cineffable (31 octobre au 4 novembre 2012)

Bonjour,

Le Collectif Lesbiennes-Féministes-Ba-Ham à le plaisir de vous annoncer sa présence à Cineffable, festival international du film lesbien et féministe de Paris.

Venez nous retrouver à notre table de presse féministe contre les extrémismes religieux pour discuter et vous procurer diverses brochures féministes ainsi que nos 7 affiches couleurs "féministes athées infernales".

Cineffable : du mercredi 31 octobre au dimanche 4 novembre 2012 (à partir de 17h mercredi, 11h les jours suivants) Théâtre Ménilmontant - 15 rue du Retrait - Paris 20e - Metro Gambetta http://www.cineffable.fr/

A très bientôt ! L’équipe de CLFBH http://lesbiennesfeministesbaham.wordpress.com/


* Collectif Lesbiennes-Féministes-Ba-Ham, qui sommes-nous ?

Nous sommes des militantes féministes laïques. Toute femme, née femme, féministe et laïque peut faire partie du Collectif lesbiennes-féministes-ba-ham, quelques soient ses croyances, sa sexualité, sa nationalité, son origine sociale et géographique. Nous privilégions une gestion horizontale des groupes de lutte. Nous sommes indépendantes de toute organisation, parti, syndicat...

Nous ne revendiquons aucune nationalité ni communauté, ni quelconque autre fiction (race, couleur de peau, religion, culture, État...) inventée par les hommes.

Nous définissons notre lesbianisme féministe comme une attirance et un amour solidaire envers les femmes dans leur intégrité et le respect. Il s’agit pour nous d’une forme d’épanouissement en dehors du modèle patriarcal qui force les femmes à la haine d’elles-mêmes, à leur soumission aux hommes et aux institutions masculines.

Nous luttons contre l’invisibilisation et la haine des lesbiennes, violences qui ont pour but de les supprimer. La lesbophobie fait partie du continuum des violences faites aux femmes. Nous parlons des lesbiennes dans le but de visibiliser une oppression, pas pour diviser ou opposer les femmes entre-elles. CLFBH ne fait pas d’opposition entre des femmes qui seraient hétérosexuelles d’un côté et des femmes qui seraient lesbiennes de l’autre côté. On ne demande pas à une femme si elle est hétérosexuelle ou non avant de la marier de force.

* Comment ce collectif a été créé ?

L’idée de créer un collectif a germé en 2008, lorsque Ahmadi nejad déclara “en Iran il n’y a pas d’homosexuels !” (sic !). En 2010, des lesbiennes, des homosexuels et des trans ont voulu créer un mouvement international LGBT d’Iran. Très rapidement les lesbiennes féministes, qui d’ailleurs étaient à l’origine de ce mouvement, se sont rendues compte que ce n’étaient pas possible de lutter contre le patriarcat dans un mouvement mixte et ont tenu leur première rencontre internationale des lesbiennes d’Iran en novembre 2010 à Frankfort en Allemagne.

Puis l’idée a été reprise en 2012 pour créer en France un collectif de lesbiennes féministes qui lutte plus largement pour l’émancipation des femmes contre la misogynie des religions. En hommage aux luttes des femmes en Iran contre l’apartheid sexiste islamiste, nous avons nommée le collectif Collectif lesbiennes-féministes-ba-ham (CLFBH). "Lesbiennes-Féministes" ( لزبین فمینیست ) se prononce de la même manière en persan et en français. "Ba-ham" ( با هم ) signifie "ensemble" en persan.

* Nos positionnements politiques ?

En tant que féministes, notre objectif est de lutter contre l’oppression des femmes. Toute société qui institue la domination des hommes sur les femmes, ainsi que l’appropriation et le contrôle de la procréation, du corps et des productions des femmes, est une société patriarcale. Nous dénonçons donc : la culture du viol et des violences contre les femmes et les enfants, l’enrichissement de la société et de la famille patriarcale sur le travail des femmes, l’institution du mariage et de la famille, le contrôle du corps des femmes pour la reproduction, l’esclavage domestique, le système prostitutionnel.

Il faut cesser d’adhérer aux fables et fictions (pays, nation, communauté, culture, tradition, religion, institutions, mariage, famille, État, patrie, race, couleur de peau, partis politiques etc…) inventées par les hommes pour diviser les femmes. C’est à cette seule condition que nous pourrons nous unir dans le mouvement de libération des femmes pour enfin se débarrasser du patriarcat et de ses institutions qui organisent les violences contre les femmes.

Notre émancipation passe donc par la réappropriation et le respect de notre corps, par l’indépendance économique et politique, par la réappropriation de notre travail, la libération de la contrainte à l’hétérosexualité et à la procréation.

* Nos buts

Dénoncer et combattre les violences contre les femmes, la misogynie et la haine des lesbiennes.

Dénoncer les violences misogynes spécifiques aux sociétés sous la loi musulmane.

Combattre la montée des intégrismes religieux, et en particulier de l’islamisme, en France et partout dans le monde. Défendre la laïcité. Nous demandons aux féministes que le combat pour la laïcité et contre les intégrismes religieux fasse systématiquement partie des programmes de lutte contre le patriarcat. La laïcité est l’espace qui garantie à chaque individu-e la liberté de croire ou de ne pas croire, et où l’Etat ne revendique ni ne subventionne aucune religion. La religion doit être réduite à la sphère intime.

Promouvoir un féminisme athée qui combat toutes les religions et leur misogynie.

Tant que dans le monde il y a UNE femme qui est obligée de porter le voile, nous demandons votre soutien actif dans la lutte féministe contre le voile. (Il faut savoir que la revendication pro-voile en France est utilisée par le régime facho-islamiste d’Iran pour dire aux femmes qu’elles ont la chance de pouvoir se voiler en Iran et ainsi justifier sa répression contre le "mauvais héjab" (بد حجاب.).)

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.