Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Dissolution Génération Identitaires

mardi 23 octobre 2012
impression 1 réaction

Note de modération

Nous n’aimons pas les fascistes et autres identitaires mais cet appel est peu clair mais quel est l’intéret de compiler de la sorte des communiqué de presse et des communiqué institutionels

qui plus est en recopiant des déclarations d’un coppé qui question racisme n’a rien à envier aux identitaires


Des militants d’un groupe d’extrême droite (Bloc Identitaire) ont occupés le chantier de la mosquée de Poitiers en construction ce samedi 20 octobre 2012.

Afin de faire respecter les lois de la République, nous demandons au ministre de l’intérieur la dissolution immédiate de ce groupuscule de combat qui ne doit pas se faire attendre. Monsieur Valls qui condamne cet acte odieux, je cite "c’est une provocation haineuse ".

Loi du 16 janvier 1936 :

"L’article 1-2° de la loi de 1936 vise les associations ou groupements de fait qui en dehors des sociétés de préparation au service militaire agréées par le gouvernement, des sociétés d’éducation physique et de sport, présenteraient, par leur forme et leur organisation militaire, le caractère de groupes de combat ou de milices privées ".

Toutes les conditions sont réunies afin de parvenir à une dissolution : La provocation haineuse, l’atteinte à l’intégrité du territoire, la discrimination, l’atteinte aux Droits de L’Homme , notamment le droit de pratiquer sa religion dans la sécurité la plus totale.

L’article 18 des Droits de L’Homme :

"Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites".

Les soutiens :

Le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) La LICRA (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) Le CFCM (Conseil Français du culte Musulman) Le Parti Socialiste (PS) Le Front de gauche (FG) Le Parti Communiste Français (PCF) SOS Racisme

Le RMF (Rassemblement des Musulmans de France)

Le CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France)

Harlem Désir, Premier Secrétaire du Parti Socialiste :

"Je condamne cet acte de haine commis par des fanatiques violents qui agressent non seulement les musulmans de France mais aussi la République qui garantit la liberté de culte et le principe de laïcité.

Je demande la dissolution de ce groupuscule fanatique dont les agissements violents sont une menace pour l’ordre public, la sécurité des personnes et pour la cohésion républicaine"

Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) :

"Ce sont eux qui constituent un danger pour la France, pas les musulmans de Poitiers qui ne demandent qu’à pouvoir disposer d’un lieu de culte décent", a réagi la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme ".

SOS Racisme :

« Ces actes ne peuvent rester impunis », estime SOS Racisme qui demande « la plus grande fermeté ».

Le Rassemblement des Musulmans de France s’inquiète pour sa part, « du climat d’islamophobie qui prend de plus en plus d’ampleur et souhaite que des dispositions significatives soient prises par les autorités pour endiguer cette forme de xénophobie qui porte atteinte aux grandes valeurs de la République ».

« Cette occupation grave, sauvage et illégale, accompagnée de slogans hostiles à l’islam et aux musulmans, est sans précédent dans l’histoire de notre pays », a déploré le Conseil français du culte musulman dans un communiqué. « Nous sommes blessés profondément », a aussi souligné Boubaker El Hadj Amor, président de la communauté musulmane de Poitiers et imam de la ville.

Il s’est félicité que la communauté musulmane de l’agglomération, qui compte quelque 7 à 8.000 personnes, ait fait preuve d’« un esprit de calme et responsabilité exemplaires ».

« Ces extrémistes cherchaient la provocation, ils ne l’ont pas trouvée », a ajouté l’imam qui entend déposer plainte contre ces militants.

Monsieur Jean François Copé (UMP) ; Monsieur Jean Louis Borloo (Parti Radical) ;Monsieur Valls (Ministre de l’Intérieur) qualifiant cela "d’inadmissible " et Monsieur Jean-Marc Ayrault ( Premier ministre) dénonçant " une agression contre la République et ses valeurs " condamnent également cela avec la plus grande fermeté.

Au même titre que d’autres communautés, nous demandons la protection de nos lieux de cultes afin de pratiquer sereinement. A défaut, les Musulmans devront assurer eux-même la protection des Mosquées et de leurs personne.

Condamner est une chose, proposer des solutions et prendre des décisions responsables, ferme et exemplaire en est une autre.

Monsieur le Ministre de l’intérieur qu’attendez-vous afin de prendre cette décision ? Il n’y a pas assez de preuve qui montre que ce groupe d’extrémiste est dangereux pour notre République ?

Ces actes haineux ne peuvent rester impunis

" Ceux qui n’apprennent pas les leçons du passé sont condamnés à les répéter " George Santayna (Philosophe)

http://www.change.org/fr/p%C3%A9tit...

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

  • Dissolution Génération Identitaires 24 octobre 2012 12:41, par petit agité

    ....quelle doit être notre réaction face à cette "déclaration de guerre " qui tourne en vidéo et déjà traduite en trois langues ? que faire contre ces actions coup de poing ? nous avons essayé de nous baser sur un texte de lois , de reprendre les mots de certains politiques, ils ne sont pas très bon acteurs de la lutte malgré tout les mots sont là.... la nécessité de cette dissolution ne doit pas être remise en question ... donnez nous votre soutien aidez nous à reformuler cette demande...ne nous montrez pas les dents... ne jugez pas l’action anonyme c’est la seule qui vous soutien.merci

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.