Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

APRES PSA, C’EST TA BOITE QUI TE JETTERA A LA RUE !

mercredi 17 octobre 2012
impression 10 réactions

Ce tracte a été rédigé par des autonomes et un camarade de la CNT-AIT. Ce fut une décision de la réunion où participèrent des camarades de l’OCL idf, OLS idf, CGA idf et des autonomes. Le texte fut diffusé pendent la manif syndical du 9/10/12 à Paris, Place d’Italie. A titre personnel les textes suivants m’ont inspiré : C’est une bonne guerre qu’il nous faut et le journal L’INVENDABLE n°10 « Le syndicalisme en question »

APRES PSA, C’EST TA BOITE QUI TE JETTERA A LA RUE !

Cette année, dans les secteurs industriels et tertiaires (PSA supprime 8000 emplois, Air France veut supprimer 5122 emplois, Carrefour pourrai t supprimer 600 à 1000 emplois administrati fs…) une centaine de mi l l iers de CDI seront supprimés, sans compter les CDD et contrats d’intérim non renouvelés. Et nous oubl ions souvent les emplois qui disparaissent des PME et TPME.

LA FERMETURE DE PSA AULNAY NOUS PEND AU NEZ

Dans le cadre du si te d’Aulnay-sous-Bois, l ’usine une fois fermée générera un « manque à gagner » qui touchera durement l ’économie locale et pas seulement les entreprises sous-trai tantes de l ’usine, mais les commerces, les services, etc… Tout ça pour la sale gueule des capi tal istes (propriétaires d’usines, d’entreprises, de terrains, de logements, etc. ), qui pour maintenir leurs profits, sont prêts aujourd’hui à jeter les gens qui hier se sont crevés au travai l pour eux. Pour la survie d’un système qu’i ls savent qu’i ls ne sauveront pas, comme le prouve l ’arrêt des subventions sur les usines métal lurgiques, sidérurgie et mines d’extraction de fer (grève de plus de 8000 mineurs de 40 mines de charbon dans le nord de l ’Espagne ; sui te à la réduction de 64 % des subventions, ArcelorMittal a annoncé, au cours d’un comi té central d’entreprise, la fermeture défini tive des 2 hauts fourneaux de Florange, etc…).

PSA, C’EST L’ARBRE QUI CACHE LA FÔRET

Que font les centrales syndicales ? El les proposent une négociation avec le gouvernement sur le contrat de travai l afin de sécuriser les si tuations personnel les des salarié-es. El les ne s’opposent pas aux l icenciements de masse, mais souhai tent les aménager. El les organisent des grèves de secteur et des journées d’action isolées alors que nous sommes tous concerné-es par les conséquences de la crise du capi tal isme. El les soutiennent « l ’industrie » et les « emplois » mais sans remettre en question les cadences, les risques pour la santé, les condi tions de travai l et de vie que nous sommes ontraint-es d’accepter, parce que « l ’industrie » vaut beaucoup plus que nous, que notre temps l ibre, que notre vie.

L’AUTOGESTION, CA FAIT MAL ?

Personne ne nous parle du fai t qu’une usine peut tourner sans patron-ne, que les ouvrier-es peuvent très bien organiser le travai l et la production en fonction des besoins et non de l ’offre et de la demande, en prenant les décisions collectivement. C’est ce que font les ouvrier-es de Zenon en Argentine depuis 2001, leur patron s’étant barré de l ’usine de céramique parce que sa revente lui rapportai t plus que son activi té. Alors, évidemment, ils et el les dépendent toujours des matières premières achetées et de la vente de leurs produits aux prix du marché, mais c’est un premier pas vers la réappropriation de leur mode de subsistance.

Ce n’est que par l’action directe, l’auto-gestion, l’entraide et la solidarité de classe que les exploité-es de tous les secteurs pourront s’extraire du système capitaliste et de l’État, son principal protecteur.

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

  • salut, le texte est bon...car il ne neglige pas le social et les conditions materielles des travailleurs de ces taules pourries...alors que celui signé par piece et main d’oeuvre notamment est lamentable politiquement...on pourrait avoir de l’humour mais rien n’est remis en cause pas de distinction de classe entre exploiteurs/exploités.. bref continuez comme cela...un peu d’ecologie en plus sur la refonte des villes et du role de cette foutue bagnole ;) claude d’al

  • je ne comprend pas en quoi le tract de PMO c’est une bonne guerre qu’il nous faut et l’article de l’invendable vous a inspiré. je pense surtout que vous ne les avez pas vu. les textes pré-cités ne remettaient pas seulement en question "les cadences, les conditions de travail, de santé ... ". ils remettaient en question l’existence même de ces emplois. en défendant l’emploi, l’industrie et la croissance ( comme le font les syndicats ) ou de meilleurs conditions de vie ou l’autogestion ( comme le propose ce tract ) ON défend encore et toujours le système industriel.

    quant à l’autogestion (le dernier paragraphe) est ce une perspective intéressante ? quel intérêt d’autogéré des usines à nuisances ? ceci dit, qu’il faille un mouvement social qui passe par l’autogestion pour s’en rendre compte, c’est possible. désertons les usines. le plus tôt sera le mieux.

  • APRES PSA, C’EST TA BOITE QUI TE JETTERA A LA RUE ! 18 octobre 2012 05:22, par VSGCI

    « désertons les usines. le plus tôt sera le mieux. »

    Non, ne désertons pas les usines ! Gardons-les, produisons dans le but de satisfaire les besoins humains et rendons-les propres et utiles. C’est ça, le mot d’ordre révolutionnaire.

    Pour ce qui est de Pièces et Main-d’Œuvre, leur gros problème est que la crise capitaliste est en train de mettre leur programme en œuvre : désertons les usines ? Le capitalisme les ferme ! Mangeons moins, et surtout pas de viande ? La pauvreté pose de plus en plus le problème du prochain repas, et surtout de sa qualité !

    Quant à la façon dont ce groupe entend mettre en place ce qu’il dit, il y a aussi beaucoup de questions à se poser, étant donné que PMO n’explique jamais COMMENT il faut s’y prendre…

  • " COMMENT il faut s’y prendre " laissons cela aux partis et aux syndicats et à l’avant-garde éclairée qui nous mènera vers une victoire certaine. vivement les conseils ouvriers chez areva, l’autogestion chez arkema et la démocratie directe au CEA.

  • Pour moi c’est évident que le salariat et l’emploi qu’il engendre, sont une servitude !!!!Je dirais même plus, quasiment l’ensemble des emplois aujourd’hui sont nocif non seulement pour l’être humain, mais pour notre environnement. Et là effectivement je remets en cause le productivisme.

    Aujourd’hui, je suis au chômage, et de par ma conscience politique et sociale, j’y vois une occasion de militer d’une façon plus instance et directe pour mon émancipation. Mais je ne peux pas demander, à un camarade, dans la même situation, enfin de contrat de son nième CDD, la même chose. Car ce dernier, voie effectivement que sa situation ne fait que se dégrader. Et que son angoisse lié à responsabilité qu’il a de nourrie ses enfants ne fait que croitre.

  • Je me rends bien compte que je n’apporte pas de solution, mais au moins je mets en évidence une contradiction. La lutte pour la destruction du salariat et le productivisme et solidarité envers ce camarade. En effet, je me vois mal lui dire, « écoute camarade aujourd’hui t’es au chomedu, tant mieux car tu peux mieux lutter !!!! ». Je risque de me couper de lui et de devenir, malgré moi, une avant-garde, ce que je ne veux pas.

    Ets-ce qu’on (nous qui lutons contre certaines dominations) peut être d’accord, AU MOINS, sur le fait, qu’aucune centrale syndicale n’apporte une réponse à cette contradiction. Pire, la plus part d‘entre elles collaborent avec l’Etat et donc avec le capital (subvention, prise de pouvoir, etc). Même la glorieuse CNT-vignoles a aujourd’hui une stratégie du « syndicat responsable ».

  • De fait, l’outil syndical, n’est plus l’outil qu’il a été ou qu’il aurait pu être. Et qu’une critique, accompagnée d’action contre ces dernières s’impose ???????????????

    http://www.anarquistasgc.net/2012/0...

  • APRES PSA, C’EST TA BOITE QUI TE JETTERA A LA RUE ! 19 octobre 2012 08:35, par Torpedo

    Toujours l’imagination limitée... L’autogestion c’est les ouvriers qui font tourner l’usine sans les patrons, c’est le travail à la chaîne comme perspective d’émancipation ? Est-il si compliqué de concevoir que ce pourrait être la POPULATION qui s’EMPARE des locaux, des machines pour les utiliser à des fins qu’elle détermine. De plus comment faire tourner une usine sans patron quand les matières premières, les pièces détachées, les moyens de transports, etc. sont encore aux mains des autres patrons ? Comment produire et rester compétitifs quand on continue à produire pour le marché ? Un partisan de la communisation

  • Des questions à réfléchir… 19 octobre 2012 16:01, par vSGCI

    Bonnes questions, effectivement, surtout en ce qui concerne PMO qui est très muet à ce sujet.

    Quant à l’idée de ne pas vouloir être une « avant-garde », à partir du moment où on réfléchit sur la politique à mener, on est une « avant-garde », qu’on le veuille ou pas ! Je pense que ce n’est pas ça le problème, mais la question du rôle qu’on attribue aux révolutionnaires dans un mouvement social : à quoi servent les révolutionnaires exactement, sinon à pousser le mouvement dans le sens qu’ils estiment juste ?

    De toute façon, il y a une chose évidente à prendre en compte : JAMAIS les exploités, les opprimés, les prolétaires, tous ceux qui participent au mouvement social, n’accepteront d’obéir sans discuter à qui que ce soit ! Alors, le danger d’une « avant-garde coupée des masses » n’existe tout simplement pas…

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.