Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

17 octobre- Rassemblement : Assez de répression au Mexique ! au Trocadéro

lundi 15 octobre 2012
impression 0 réaction

Rassemblement : Assez de répression au Mexique !

Nous lançons un appel aux organisations, collectifs, individus à se manifester ce mercredi 17 octobre sur le parvis des Droits de l’Homme, au Trocadéro, à Paris à 18 heures.

A l’occasion de la visite en France du nouveau président mexicain, Enrique Peña Nieto, connu pour sa main dure, pour sa répression contre les mouvement sociaux et l’assassinat de militants, nous réaffirmons notre solidarité avec les peuples du Mexique en lutte et adressons un message à Peña : ici en France vous n’êtes pas le bienvenu, nous n’oublions pas votre responsabilité dans les faits répressifs du 3 et 4 mai 2006, quand le terrorisme d’Etat s’est abattu sur Texcoco et sur San Salvador Atenco.

Par la répression politique, le pouvoir a décidé de mettre fin au cheminement de l’Autre Campagne par le sang et la prison. Tout a commencé par un conflit ciblé entre de petits producteurs de fleurs et de légumes et les autorités municipales de Texcoco, qui niait leur juste droit à travailler par la commercialisation de leurs productions sur la voie publique. Le Front des Villages en Défense de la Terre (FPDT), toujours solidaire avec d’autres luttes, accompagnait les producteurs et jouait le rôle d’interlocuteur. Le solde répressif : Javier Cortés Santiago et Alexis Benhumea assassinés par la police, 207 personnes torturées et emprisonnées, des centaines de perquisitions, cinq personnes d’autres pays – survivantes de la répression – expulsées du pays, la persécution politique et judiciaire des membres du FPDT, l’utilisation de la torture sexuelle contre les femmes détenues. La classe politique dans sa totalité a légitimé les faits de diverses manières, il y a eu des applaudissements stridents et des silences complices.

Monsieur Peña représente l’abus de pouvoir, l’impunité et la répression contre ceux qui s’organisent, il est le reflet de la politique menée particulièrement par son parti politique le PRI, spécialiste en matière de corruption et de cooptation et responsable d’avoir perpétré durant presque 100 ans tous types de massacres : plus de 200 étudiants morts à Tlatelolco en 1968, 45 indigènes tués à Acteal en 1997, la répression sur la population d’Atenco en 2006, le siège meurtrier de San Juan Copala en 2010, ainsi que toute la répression à l’encontre du mouvement zapatiste. Nous pensons en ce moment tout spécialement aux bases d’appui zapatistes Comandante Abel chassées de leur territoire par des groupes paramilitaires. Mais aussi aux communautés de San Marcos Aviles, Union Hidalgo, Moises Gandhi et d’autres, subissant les agressions de ces groupes paramilitaires, créés et organisés par le pouvoir mexicain. On constate d’ailleurs que ces agressions ont redoublé depuis l’élection de Peña Nieto.

Nous craignons que la répression soit encore plus forte sous le mandat de Monsieur Peña Nieto arrivé au pouvoir avec ses mains tachées de sang, pour cette raison nous lançons un appel aux organisations, collectifs, individus à se manifester ce mercredi 17 octobre sur le parvis des Droits de l’Homme, au Trocadéro, à Paris à 18 heures. Vous pouvez amener vos banderoles afin d’envoyer un message collectif au gouvernement Mexicain :

Assez de répression contre les mouvements sociaux !

Assez d’assassinats !

Assez de complicité avec les groupes paramilitaires !

Assez de prison ! Assez de torture ! Assez de disparition !

Enrique Peña Nieto dégage !

On ne te veut ni au Mexique, ni ailleurs !

Le Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte (CSPCL) http://cspcl.ouvaton.org/ Les trois passants http://liberonsles.wordpress.com/ Secrétariat international de la CNT http://www.cnt-f.org/international/ Kolectivo De BoKa En BoKa bocaenboca@riseup.net ; Espoir Chiapas http://espoirchiapas.blogspot.fr/

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours
CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.