Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

nouvelles traduction ANARS du CATS

lundi 8 octobre 2012
impression 0 réaction

Le Collectif Anarchiste de Traduction et de Scannerisation (CATS) de Caen (et d’ailleurs...) vous annonce aujourd’hui la mise en ligne de 6 traductions, librement téléchargeables et diffusables sur notre site à l’adresse suivante http://ablogm.com/cats/ .

En voici une brève présentation :
- L’anarcho-syndicalisme au Pérou 1905-1930 :
Un assez long texte, dense, détaillé et intéressant sur l’influence prédominante de l’anarcho-syndicalisme dans le mouvement ouvrier péruvien du début du 20ème siècle, ses luttes, ses organisations syndicales, culturelles, sportives, ses liaisons avec le monde indien que ce soit à Lima, Cuzco, Arequipa, Puno… - L’anarcha-féminisme en Argentine au 19ème siècle :Un texte assez long et détaillé sur l’activité d’une des premières publications anarcha-féministe, « La Voz de la Mujer », en Argentine en 1896-97. Un texte sympathique mais sans complaisance qui prend la suite d’un premier texte introductif déjà traduit et publié sur le site du CATS. - Anarcho-péronistes ? :Un texte assez court qui retrace le parcours du péronisme en Argentine et l’opposition du mouvement anarchiste à celui-ci. - La grève générale sociale :Ce texte anglais des années 1940 expose la conception syndicaliste révolutionnaire de la grève générale à partir d’un bilan critique de la grève générale britannique de 1926. - Les IWW en Australie :Un article, critique mais sympathique, de la fin des années 1960 sur la trajectoire des Industrial Workers of the World en Australie, en complément d’une autre traduction déjà publiée sur le site du CATS. - Résistance libertaire au franquisme : la Défense Intérieure.Un texte sur la tentative de relance de la lutte armée antifranquiste par la CNT espagnole au début des années 1960, via la mise en place d’un organisme clandestin, la « Défense Intérieure », tentative qui finit sabordée de l’intérieur par la bureaucratie cénétiste d’alors.

Par ailleurs, le CATS remet également en circulation aujourd’hui sur Internet deux traductions datant d’il y a quelques années, elles aussi effectuées par un camarade de Caen. Ce faisant, nous espérons redonner « une seconde jeunesse » à ces traductions qui nous paraissent intéressantes. Il s’agit de : - La grève massive des loyers à Barcelone (1931) : Un récit d’une des plus grande grèves des loyers du 20ème siècle, animée par la CNT espagnole. - Le soulèvement populaire d’octobre 2003 en Bolivie : Un texte sur le vaste et violent mouvement populaire qui secoua la Bolivie en 2003 autour de la tentative d’appropriation par les multinationales de la ressource gazière.

Le CATS publie également deux textes peu connus de Gaston Leval, réunis en un seul document, qui furent, il y a quelques années, localement scannés et passés à la reconnaissance de caractère avant d’être vérifiés et corrigés en vue d’en obtenir une version informatique diffusable. - « La crise permanente de l’anarchisme » et « Quelques vérités aux révolutionnaires » : Dans le premier texte, Gaston Leval dresse, en s’appuyant sur l’histoire du mouvement libertaire, un tableau sans concessions des insuffisances récurrentes de la pensée et de la pratique anarchiste. Dans le deuxième texte, tout aussi critique, il survole quelques questions problématiques, et souvent évacuées, concernant le projet révolutionnaire.

Le CATS signale enfin que, grâce à l’initiative d’une personne qui se reconnaîtra, 2 de ses traductions sont désormais téléchargeables sous forme de brochure pré-maquettée : il s’agit des textes « Entretien avec Abraham Guillen » et de « Ni dieu, ni maître, ni mari : la Voz de la Mujer ». Pas mal de textes restent à traduire en anglais (et aussi un peu en espagnol), on continue donc à en appeler aux bonnes volontés pour prendre en charge certaines traductions. On peut nous contacter à l’adresse mail suivante : catscaen(a)voila.fr

Quelques infos concernant le CATS et ses futures activités :- Après un an et demi d’activité, le CATS n’a plus aujourd’hui de collectif que le nom. De l’équipe caennaise des origines, il ne reste qu’un traducteur régulier mais l’activité du CATS a suscité suffisamment d’intérêt pour qu’avec le temps des personnes, d’horizons divers et ne se connaissant pas entre elles, apportent leur aide précieuse au travail de traduction. Le CATS est donc aujourd’hui plus un réseau informel et assez fluctuant de traducteurs/rices qu’autre chose.
- Les mises en lignes de traductions labellisées « CATS » vont s’espacer dans le temps. Cela ne signifie pas tant que le travail de traduction va se réduire, cela signifie surtout que la taille des textes traduits est en constante augmentation. Alors que les traductions du début faisaient la plupart du temps 5 ou 6 pages au maximum, elles sont souvent aujourd’hui d’une dizaine de pages, demain elles feront la plupart du temps de 15 à 20 pages et par la suite 30 ou 40. Les mises en ligne vont donc désormais avoir lieu tous les 3 mois. Par la suite, ce sera environ tous les 4 mois puis tous les 6 mois.

Les prochaines mises en ligne de traductions du CATS auront lieu en décembre. Merci aux personnes qui filent des coups de mains pour les traductions. Merci de faire tourner l’information et de faire connaître notre site et les ressources qu’il contient. Salutations anarchistes.

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours
CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.