Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

CNT-Infos, bulletin de la CNT région parisienne

lundi 8 octobre 2012
impression 0 réaction

Edito : DE LA LUTTE SECTORIELLE… À L’UNITÉ INTERPROFESSIONNELLE

La rentrée sociale 2012 est caractérisée par la multiplication des plans de liquidation des emplois et des vagues de licenciements dans de nombreux secteurs professionnels, avec comme symbole la fermeture du site PSA d’Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis et la suppression de plus de 3 000 emplois, rien que sur ce site. Mais le groupe frappe aussi en province, en particulier à Rennes. Sans oublier le sous-traitant Magneto, qui est situé dans la même localité, où 318 postes sont menacés.

La liquidation programmée de milliers d’emplois ne se limite pas au secteur de l’automobile mais concerne toute l’économie : la téléphonie, le secteur paramédical, avec Sanofi qui envisage la suppression de plus de 2 000 emplois, en particulier à Toulouse et Montpellier, ou les Laboratoires Fournier, qui prévoient la fermeture de l’usine de Daix en Côte-d’Or, avec ses 300 salariés.

Parmi les fossoyeurs de l’emploi, nous trouvons également Carrefour, la Fnac, TUI, Doux, Casino, plusieurs banques, comme la BNP, la Société générale ou le Crédit agricole, Novatrans, une filiale de la SNCF, ou Ansaldobreda, à Cannes, sous-traitant ferroviaire de la RATP qui dénonce le contrat et condamne le site et ses 114 employés, le secteur de la presse avec Le Midi Libre à Toulouse, L’Indépendant à Perpignan. Et la liste noire est loin d’être close, car les patrons n’en ont jamais assez.

Dans ce cadre, attendre chacun dans son coin le couperet du licenciement sec ou le miroir aux alouettes du plan de sauvegarde de l’emploi, c’est se résigner, capituler sans combattre, abdiquer toute dignité. Aussi devons-nous favoriser toutes les initiatives, coordinations, intersyndicales de lutte qui iront dans le sens d’un combat interprofessionnel, afin de construire un véritable rapport de force face au patronat et à l’État, puis face à Pôle emploi. Il s’agit de construire un front social du refus de la logique de ce système capitaliste, en sa battant sur des revendications claires et unitaires : maintien de l’emploi, y compris par la reconversion de l’entreprise, et coordination des salariés des entreprises en lutte et des précaires.

Seule la lutte paie ! Unité syndicale !

Le PDF et tous les articles sur : www.cnt-f.org/urp

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours
CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.