Recherche

Indymedia

Publiez

Infos locales

Lire plus...

Infos globales

Lire plus...

En attente

Lire plus...

Victoire : le pétochard Jean Bricmont chassé de la Fête de L’Humanité !

lundi 17 septembre 2012
impression 13 réactions

Nous nous réjouissons de l’annulation de l’intervention de Jean Bricmont à la Fête de L’Humanité [1], où il était convié ce dimanche à un « débat » sur « l’impérialisme » par la coopérative de production audiovisuelle Les Mutins de Pangée et le journal national-stalinien Fakir [2].

Si c’est pour nous une grande victoire, elle est cependant ternie par la présence sur cette Fête de L’Humanité de divers groupuscules et individus aux orientations politiques rouges-brunes, notamment Michel Collon (invité par le Parti du travail belge et grand ami de Bricmont), les deux animateurs du site Le Grand Soir, le PRCF [3], le M’Pep [4], des panafricains pro-Gabgbo, divers pro-Palestiniens qui confondent antisionisme et antisémitisme ou anti-impérialisme et soutien aux dictatures et qui n’ont cessé d’importuner les révolutionnaires syriens et iraniens accusés de collusion avec l’impérialisme occidental, etc. Ceci sans compter la présence habituelle de stands de pays comme Cuba, la Chine ou le Venezuela, Etats autoritaires sinon dictatoriaux et alliés objectifs des dictatures arabo-musulmanes.

L’interdiction de Bricmont est donc le signe que le travail de pédagogie anti-rouges-bruns entamé depuis des mois par divers camarades commence à porter ses fruits, mais la tolérance dont ont fait l’objet les autres doit nous inciter à ne pas baisser notre garde car beaucoup de travail reste encore à faire.

Quelques mots également sur l’éviction de Caroline Fourest samedi suite à une manifestation bruyante contre sa participation à un débat sur le FN organisé par Les Amis de L’Humanité (cette affaire méritant un long développement, nous y reviendrons plus tard dans un article plus fourni). Si Caroline Fourest était indésirable à cette Fête [5], l’étaient tout autant l’ensemble des rouges-bruns qui prétendent la combattre : l’antisémite Souhail Chichah (qui s’est illustré il y a quelques mois en menant une action similaire contre Fourest à l’Université libre de Bruxelles et a été sanctionné par les autorités universitaires [6]), divers islamistes, les Indigènes [7], les Indivisibles [8], les animateurs d’Oumma.com [9], etc. L’étaient également tous les soutiens de Chichah, notamment Saïd Bouamama des Indigènes et le professeur de philosophie proche de la CNT Pierre Tévanian qui comptaient parmi les meneurs de cette action. A ce titre, nous ne pouvons pleinement nous réjouir de l’action qui a été menée contre Caroline Fourest, dans la mesure où cette action a elle-même été menée par des racistes et des islamistes et leurs idiots utiles de complices gauchistes et non par des militants antifascistes et antiracistes authentiques.

Nous tenons à rappeler que les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis et qu’il n’est pas possible de choisir un camp entre ces deux alternatives : l’islamisme et l’antisémitisme d’une part, l’islamophobie d’autre part. Mais nous tenons aussi à nous inquiéter du peu de réactivité sur ce sujet de nombre d’antifascistes ou prétendus tels, qui laissent ainsi l’initiative à des groupuscules et des individus plus que douteux.

Pour finir, citons la réaction de Jean Bricmont à son éviction : « Le principal reproche que je fais à CF est de "débattre" du FN, mais sans jamais lui faire face, ce dont elle serait sans doute bien incapable. Les "antiracistes" qui l’excluent sont sans doute tout aussi incapables d’aligner un argument. Finalement, pour ce qui est de la direction de la fête, quand les antifas menacent de m’attaquer, aussi pour m’empêcher de parler, la direction refuse simplement de me protéger (ou dit en être incapable) et le débat est annulé, sans que cela fasse le moindre bruit. Ceux qui détruisent la possibilité de débattre détruisent à terme la capacité de penser, y compris la leur. »

Reprocher à Caroline Fourest de refuser de « débattre » avec ses adversaires (comme s’il y avait lieu de « débattre » avec le FN) est osé de la part du pétochard Jean-Bricmont, qui sue à grosses gouttes dès lors qu’il est confronté à des contradicteurs un peu virulents (ou qu’il raconte des âneries face à la caméra de ses amis du Cercle des Volontaires). C’est ainsi qu’invité en mars dernier à « débattre » à l’Ageca avec ses amis bacharistes, il s’est lâchement réfugié derrière une rangée de Chabihas lorsque deux courageux opposants Syriens ont protesté un peu fort contre la tenue de ce meeting avant d’être évacués alors que l’animatrice Ayssar Midani proférait à leur encontre des menaces de mort en arabe, aux cris de « Il faut tous les exterminer ! » Et puis, choisir de fuir la Fête de L’Humanité face à de prétendues menaces et alors qu’en réalité le risque d’agression était très faible témoigne d’un grand courage. De toute façon, ni Jean Bricmont ni Michel Collon ne viennent porter la contradiction à leurs adversaires quand ils ne sont pas sur leur propre terrain. Enfin, nous sommes amusés de ses propos sur les « antiracistes » qui ont perturbé la conférence de Caroline Fourest, dans la mesure où parmi ceux qui ont appelé à la faire annuler on compte son ami Chichah.

Nous nous félicitons en tout cas que le service d’ordre de la Fête de L’Humanité ait refusé de protéger un négationniste patenté. Le contraire eut été incompréhensible.

A bas tous les racismes ! Dehors les rouges-bruns, dehors les fascistes ! Antifa vaincra !

Des antifascistes.


Notes (Les liens vers les sites fafs et rouges-bruns ont été désactivés)

[1] Que nous a apprise un blog confusionniste : lettresdestrasbourg.wordpress.com/2012/09/16/fete-de-lhuma-du-fascisme-intellectuel-a-lidiotie-utile-dextreme-gauche/

[2] Fakir qui accueille dans ses colonnes une rubrique tenue par Bastille-République-Nations (BRN), feuille de chou souverainiste rouge-brune notamment tenue par Pierre Lévy (un ancien du PCF), Bruno Drweski (un négationniste ami des dictatures dites « anti-impérialistes) et Laurent Dauré (un cadre de l’UPR, aussi militant actif d’Acrimed). Rappelons par ailleurs que François Ruffin a jugé dans le dernier film de Pierre Carles (DSK, Hollande, etc.) que les ouvriers avaient quasiment un intérêt de classe à voter pour Jacques Cheminade ou Nicolas Dupont-Aignan aux dernières Présidentielles, au nom de la lutte contre la « finance » et contre « l’Europe ». Ceci sans même parler des orientations flicardes (odes aux matons et aux douaniers), productivistes et nationalistes de Fakir, qui sont bien dans la lignée de ce que défend par ailleurs un Mélenchon, pour lequel ce journal a fait campagne. Sur Ruffin, Fakir et leurs dérives voir cet article sur le blog de la critique de la valeur, et aussi la polémique qui a opposé Ruffin aux militants anti-inductriels de Pièces et main d’Oeuvre , ou encore .

[3] Qui a organisé samedi à la Fête de L’Humanité un débat sur l’Europe en présence d’un membre du Front syndical de classe d’Annie Lacroix-Riz, du Jean-Luc Pujo des Clubs « Penser la France » (qui organisent régulièrement au café le Falstaff à Bastille des conférences conspirationnistes et d’extrême droite), du Jacques Nikonoff du M’Pep. Dans le public se trouvait Erick Bozz Mary, bras droit de François Asselineau de l’UPR.

[4] Nous classons le M’Pep parmi les rouges-bruns, surtout depuis que Nikonoff a appelé à voter Dupont-Aignan aux dernières lagislatives. Depuis, le dialogue de cette organisation avec la droite et l’extrême droite souverainistes s’est intensifié, et Nikonoff se rendra prochainement à l’université d’été de l’UPR de François Asselineau. Visiblement, aux yeux du M’Pep, toutes les alliances sont envisageables au nom de la lutte contre l’Union européenne.

[5] Parce que Caroline Fourest a été avec Charlie Hebdo une des principales propagandistes à gauche de la stigmatisation des jeunes filles voilées et de la loi interdisant le voile à l’école, qui a eu pour conséquence d’en exclure un certain nombre du système public d’éducation, les renvoyant dans les pattes des islamistes pour celles qui étaient contraintes et forcées de porter le voile par leur entourage ; parce que Caroline Fourest a soutenu par le passé Oriana Fallaci, essayiste italienne violemment raciste à l’encontre des Musulmans et des Arabes ; parce qu’elle a soutenu sans recul critique Ayaan Hirsi Ali qui, sous prétexte de dénoncer l’excision et de critiquer l’Islam, a co-réalisé un film avec le réalisateur antisémite et islamophobe Theo Van Gogh (ce qui est une bien étrange manière de servir la cause des femmes) ou encore parce que, toujours aux côtés de Charlie Hebdo, elle a soutenu le caricaturiste danois d’extrême droite Kurt Westergaard au moment de "l’affaire des caricatures". (Nous nous permettons pour cette note de reprendre un excellent motif de refus d’un article soutenant Fourest posté hier sur indymedia Paris)

[6] N’oublions pas que Chichah a déclaré le 20 septembre 2010 à l’ULB : « Moi, la question du négationnisme, elle ne m’intéresse pas. D’ailleurs, je n’ai pas d’avis puisqu’il est interdit d’avoir un avis dessus ». Or, évidemment, il n’est pas « interdit d’avoir un avis dessus », il est juste interdit d’exprimer publiquement une opinion négationniste. Dès lors, comment interpréter ces propos ?

[7] Houria Bouteldja, tout comme Pierre Tévanian, co-signe un livre sur l’affire Chichah-Fourest, à paraître prochainement aux éditions Egalité. Ces éditions dépendent du collectif belge egalite.be, dont l’un des leaders, Nordine Saïdi, a été exclu du Mrax (l’équivalent du Mrap) pour racisme et antisémitisme. Nordine Saïdi apparaît dans la liste des contributeurs de ce livre, de même qu’Olivier Mukuna et Pierre Piccinin. Voir sur ce site confusionniste : egrandecart.net/burqa-bla-bla-petit-chahut-deviendra-grand-entretien-avec-abdellah-boudami/#.UFb4QOKP6ws

[8] Rappelons de Rokhaya Diallo, présidente des Indivisibles, a interviewé il y a quelques mois fort complaisamment Alain Soral et Dieudonné dans le cadre de son émission « Egaux mais pas trop » sur LCP.

[9] Tous ces gens n’étaient pas physiquement présents samedi lors de l’action anti-Fourest, mais tous y ont appelé

L'ajout d'informations complémentaires est fermé car l'article à plus de 365 jours

voir les infos complémentaires ?

  • J’ai du mal à comprendre votre démarche, mais avant de polémiquer, je vais quand même poser quelques questions. Vous citez dans votre texte un certain nombre d’individus ou d’organisations aussi médiocres que détestables, là-dessus nous sommes d’accord ; cependant, la fête de l’humanité n’a absolument rien en elle-même d’un évènement révolutionnaire. C’est une fête de la contre-révolution, organisée par des contre-révolutionnaires. Ce que vous critiquez donc dans cet article est la présence de contre-révolutionnaires lors d’un évènement contre-révolutionnaire. Je suis bien d’accord avec le fait que certains sont pires que d’autres, mais vu que vous ne faites aucune critique du PC par exemple (ce qui n’est pourtant pas compliqué), tout laisse à croire qu’il n’y avait rien à critiquer en dehors de la présence des individus ou organisations mentionnés. Mais peut-être pensez vous que le PC est révolutionnaire ? Ou peut-être n’êtes vous pas révolutionnaire ?

  • "... Cuba, la Chine ou le Venezuela" : on peut certes penser que la démocratie est plus souhaitable que la dictature, celà ne fait pas de la "démocratie" (discours officiel du PC - et de toutes les orgas d’extrême gauche - dont on sait bien en plus qu’il ne correspond pas à leur pratique réelle, sans compter son patriotisme ou son économisme) l’horizon indépassable pour l’émancipation. Or je suppose que tous les PC locaux - et autres clones d’extrême gauche - avaient leur stand. Ne faudrait-il pas aussi virer tous les stands du PC par exemple ? Je ne suis pas "anti-antifasciste", cependant quand on ne remet pas le fascisme à sa place (la version la plus brutale de la contre-révolution, mais pas la seule), l’antifascisme ne peut être que la critique des versions les plus brutales du capitalisme et l’acceptation de ses versions (soit disant) plus "humaines". Etes-vous, comme le PC, pour la bureaucratie, les rapports marchands et le salariat à visage humain ?

  • Je suis en total accord avec les questions posées par le tout premier commentaire, dont je félicite d’ailleurs la clarté, je ne peux que rajouter ce lien vers une brochure qui avait mis les pieds dans le plat de façon un peu provoc mais pertinente il y a quelques années : http://www.non-fides.fr/?L-Anarchis...

    Qui sait, peut être qu’elle permettra à des camarades plus jeunes de réfléchir sur la question comme elle m’avait permis de le faire moi-même. Bonne continuation à tous.

  • Que faut-il donc penser des Editions du Passager Clandestin, qui ont publié le même Bricmont cette année, participent à cette même Fête de l’Huma, et dont les animateurs ont co-signé "l’Appel des 451" publié ici même ? Et de tous ceux qui tolèrent de telles liaisons dangereuses ?

  • A peine son débat de propagande pro dictatures, annullé à la féte de l’Huma que Bricmont donnait déjà le jour même une interview audio à ses petit copains d’extrême droite du "cercle des volontaires" déjà évoqués ici.

    Et c’est écoutable sur la chaine you tube du "cercle des volontaires".

    Et bigre rendez vous compte ce sont les Antifascistes et la Cnt française, oui celle des Vignolles qu’il doit confondre avec le CNT libyen qui serait responsables des petites "misères" qu’il subirait lui et son copain Michel Collon.

  • A noter que lors de son intervention à l’Ageca, Bricmont a commencé son intervention en avouant son incompétence, en disant qu’il n’y connaissait rien à la Syrie.

  • antifa, pro PCF ? 20 septembre 2012 11:44, par agir au lieu d’élire

    anarchiste, j’ai du mal à comprendre cette volonté de faire le ménage dans une fête du PCF, qui traine lui même pas mal de casseroles (y compris nationalistes, racistes...). pour autant les fafs dénoncés par l’article étant encore pire que les soc dém (dans le meilleur des cas...) du PCF, j’aurais pu comprendre la démarche si l’article avait comporté au minimum une petite critique de cette "fête" de "l’humanité" selon le parti "communiste". car même "nettoyée" de ses rouge-bruns la fête de l’humanité et le parti qui l’organise pueront toujours encore pas mal. par ailleurs le manque de courage est le moindre défaut de Bricmont, on peut être courageux et pourri, avoir peur et avoir raison.

  • Apres le nettoyage de la fete de l’huma, restera a faire la meme chose sur radio libertaire.

    D’ailleurs, ceux qui reprochent a des libertaires de fréquenter la fete du PC seraient bien avisés de voir chez eux : la Croix riz, stalinienne assumée, conspirationniste assumée (la fameuse théorie du complot d’une organisation secrete nommée SYNARCHIE et dont elle reste la seul et unique historienne) et rouge brune non assumée. Cette croix riz est l’invitée réguliere de radio libertaire...

  • Annie la croix riz est également proche des réseaux pro milosevic mais aussi membre du PRCF qui a cossigné une pétition pro Bachar Al Assad avec le comité valmy ou l’on retrouve comme signataires les prire de la mouvance negationniste

  • Le phénomene rouge brun touche la totalité des tendances du mouvement ouvrier et les libertaires ne sont en rien a l’abri. Ce procès fait ici au PC est une pure mystification pour se voiler la face. La Croix-riz, des pires stals qui ne trouvent meme plus leur place au PC a été transformée en vedette de radio par la F.A !

  • Collon l’intouchable ? 20 septembre 2012 18:57

    A noter que jusqu’à peu la page Wikipédia de Collon était très orientée. Visiblement on avait pris bien soin de censurer tout élément critique.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel... http://fr.wikipedia.org/w/index.php... http://fr.wikipedia.org/wiki/Discus...

    P.S : ce n’est pas le cas pour Bricmont ou Lacroix-Ritz par exemple

  • si je ne me trompe pas le M’Pep et le Cercle des Volontaires sont deux groupuscules de droite droite qui soutienne et font la claque au groupuscule UPR du sieur Asselineau...

  • 20 septembre 12:47, par Comme so mole "Apres le nettoyage de la fete de l’huma, restera a faire la meme chose sur radio libertaire." Quel rapport avec la critique de l’article ? 1) Tous les anars ne sont pas à la FA. 2) Pas mal de gens anars ou non ont dénoncé les invitations de stals, réacs ou fafs sur Radio libertaire, entre autres celle des fachos de Riposte laïque. http://luftmenschen.over-blog.com/a... 3) Essayer de faire le ménage sur un média anar aurait du sens, contrairement à faire le ménage au PC, qui se définit lui même, par essence, étatiste, pro capitaliste, autoritaire, électoraliste...

CopypLeft CopyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

Ceci est une plateforme de publication libre. Le collectif qui gère le classement des contributions n'endosse aucunement les propos et ne juge pas de la véracité des informations. Ce sont les compléments et réactions des Internautes, comme vous, qui servent à évaluer la qualité de l'information.